L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • mercredi, mai 18, 2011

    AVENUE MAC MAHON

    Fort connue, n'est-ce pas ?
    Mais en résumé très courte, se développant juste depuis la fameuse FNAC de l'avenue des Ternes (où j'étais parti à pied m'acheter hier quelques DVD-RW, fondamentaux) jusqu'au très célèbre Arc de Triomphe :

    Bel immeuble, au tout début (N°24) :

    Guère plus loin, cette très étonnante minuscule maison, encadrée entre deux "immenses" bâtiments :

    Et juste après, cette splendide "crèche" quasiment digne d'une maison Suisse, dont l'entrée se situe en réalité derrière, 21, rue de l'Étoile :

    Je cite, bien sûr au passage, le nom de l'architecte (vu que contrairement à ce qui se passe de nos jours depuis, disons, 1980, les responsables de très beaux immeubles osaient autrefois - à juste titre - signer concrètement de leurs vrais noms !) :

    Petit détail très amusant, que je constate également fort souvent rue Jean de La Fontaine dans le XVIème... Normalement, quand les rues sont en descente, il n'y a quasiment plus aucun Velib' à louer, lol ! Mais sur ces toutes ces voies montantes (pourtant sur à peine 50m de dénivelé), et bien il en reste toujours une bonne cinquantaine :

    Bref ! Peu après (toujours en remontant à pied), je parviens au croisement avec la minuscule rue Brey sur ce très sympathique troquet nommé Yuppies Café, où l'on a d'un seul coup l'impression de se retrouver en pleine campagne, n'est-ce pas ?

    Bien que juste en face, via la rue du Général Lanrezac, se situe cet immeuble probablement des années 1960-1970, très étrange, et que je n'ai pas du tout aimé :

    Enfin bon, juste 500 petits mètres de marche jusqu'au fameux Arc de Triomphe, à droite duquel se devine un autre célèbre monument, hélas invisible jusqu'au dernier moment lorsque l'on remonte par contre l'avenue de Wagram :

    Et voilà, je commence à redescendre cette même avenue de l'autre côté, non sans avoir cependant vu au passage cette sublime Ambassade de la Belgique (comme quoi les gens qui prennent tous les Belges pour de "gros cons" doivent vaguement se tromper, quelque part...) :

    Début de la descente avec ce très joli N°1, bis :

    Mais surtout avec ce cinéma "mythique", devant lequel je n'avais pas dû repasser depuis 712 ans, et qui m'est subitement revenu en mémoire, pour une raison que je vous citerai davantage en P.S grâce à un mail de ma sœur très cinéphile :

    Un peu plus bas (obligatoire dans le XVIIème), un immeuble très laid :

    Mais aussi, juste à côté, un autre absolument superbe :

    Et enfin arrivé au N°29, une construction totalement hallucinante, n'est-ce pas ?

    Vu du bas comme du haut, tout est totalement "déjanté", certes, mais je trouve cet immeuble absolument génial :

    Et devinez à qui il appartient ?

    Mais oui ! Et juste un tout petit peu en-dessous, un minuscule petit passage doté d'un immense hôtel particulier, avec ce très étrange portail, et aussi ce tout petit escalier fort mignon :

    Et bien sûr cet inoubliable nom :

    Et voilà, retour à la case "départ", comme quoi se trouve finalement terminée ma toute petite promenade de ce (très chaud) mardi :

    Avec tout de même au passage un petit hommage à Paris sur les Murs, avec ma photo de ce "tag" juste devant la FNAC :

    Ouaip... Moi, je ne suis ni de "droite" ni de "gauche", mais pourvu que la révolution marche pour de bon (du moment que ceci ne devient pas comme au Chili, en Russie ou au Vietnam, snif) !!!

    P.S : Et voici la description promise de "my sister" Valérie au sujet du fameux cinéma Mac Mahon dont je viens tout juste de causer : Ouvert en 1938, le cinéma Mac-Mahon est, depuis plus de soixante ans, l'un des haut-lieux de la cinéphilie parisienne et l'une des plus célèbres salles de répertoire...
    Les Parisiens y découvrirent à la Libération tous les films américains dont ils avaient été privés pendant l'Occupation et qui firent la réputation de cette salle...
    Le cinéma fut ensuite le repaire des fameux "Mac-Mahoniens", cette bande de cinéphiles enragés qui dictèrent leur goût impitoyable pour un certain cinéma dont la perfection était symbolisée par quatre cinéastes cultes rassemblés dans un "Carré d'As" : Raoul Walsh, Otto Preminger, Joseph Losey et Fritz Lang... Le Mac-Mahon pèsera lourd dans tous les mouvements de la cinéphilie française, la création des Cahiers du cinéma et d'autres revues, ou encore l'émergence de la Nouvelle Vague. C'est ainsi que le film culte de cette période (A Bout de Souffle), sera tourné au Mac-Mahon par Jean-Luc Godard, assisté de Claude Chabrol, sur une idée de François Truffaut...
    Durant les années soixante, le cinéma américain continuera de faire les beaux jours du fameux Mac-Mahon et triomphera avec ses comédies musicales...
    Le groupe Bolloré a décidé, en 2000, de reprendre le Mac-Mahon et d'y faire d'importants travaux qui lui ont permis de retrouver son lustre d'antan...
    Aujourd'hui, le Mac-Mahon se partage entre la programmation de grands films du répertoire et de l'organisation d'avant-premières, de rencontres et de débats...
    À l'heure des méga-complexes et des concentrations cinématographiques, la petite salle de la place de l'Étoile semble faire sienne la célèbre phrase du maréchal dont elle porte le nom : "J'y suis, j'y reste !"...

    Libellés : , , , , , , , , , , ,

    14 commentaires:

    Anonymous sheily a dit...

    Que de belles découvertes! Je connaissais uniquement cette avenue de nom, sans jamais l'avoir empruntée. Je sens que je me dois de la voir par moi-même!

    mercredi, 18 mai, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Sheily@ : Certes, ceci vaut vraiment le coup ! J'ai déjà parlé de beaucoup d'avenues partant de l'Etoile, mais il m'en manque encore quelques-unes : notamment l'avenue Carnot, et la fameuse de La Grande Armée... Comme quoi, il me reste encore beaucoup de randonnées à faire dans mon coin avant de me rendre dans le XIVème, lol !

    jeudi, 19 mai, 2011  
    Anonymous sheily a dit...

    ;-)!

    jeudi, 19 mai, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Sheily@ : Mais non, mais non... Je vais y aller pour de bon, l'un de ces quatre, ne t'inquiète pas !!!

    jeudi, 19 mai, 2011  
    Anonymous Rémy! a dit...

    Beau quartier en effet, qui regroupe quand même la plus belle Fnac de Paris, un cinéma et un label de musique, donc franchement cool comme coin !

    D'ailleurs ça fais longtemps que j'y ai pas été a la Fnac des Ternes alors je vais y aller rapido.

    jeudi, 19 mai, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Rémy@ : Mais oui, comme tu le sais sans doute (bien que tout le monde ne soit pas forcément d'accord avec moi), le XVIIème est le quartier le plus génial de tout Paris, autrement dit du monde entier, lol !!!
    Pas du tout aussi "snob" que le XVIème, beaucoup moins cher que le Marais, et surtout beaucoup moins dangereux que ces putains de Xème ou de XIème, que je déteste toujours autant qu'autrefois...
    Et si jamais tu passes à la FNAC des Ternes, passe-moi un coup de fil, histoire que l'on se boive (au moins) un chtit pot ensemble, non ?

    jeudi, 19 mai, 2011  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Ca fait bizarre de penser que ce très bel immeuble qui héberge la FNAC des Ternes appartient à un colonel contre lequel nous sommes actuellement en guerre... Ses avoirs ayant été gelés, le patron de la FNAC verse son loyer à la Caisse des dépôts et consignations !
    L'immeuble est vraiment magnifique, serait-ce à dire qu'il a bon goût ce colonel ?
    sabichan

    vendredi, 20 mai, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Sabichan@ : Et bien, merci de m'informer (vu que je suis tellement nul en politique, lol) !
    Je ne savais pas du tout que cet immeuble de la FNAC était en réalité l'une des propriétés de Kadhafi, comme du reste très bien explicité par Libération... Bref, hallucinant !

    vendredi, 20 mai, 2011  
    Anonymous Elisa a dit...

    Salut mon ami,
    Pour moi c´est une découverte Vincent. En fin, je ne peux pas tout connaître de Paris (lol)
    C´est très élegante et près des high lights de la ville.
    J´espère que tout va bien chez toi.
    De mon côté, bien mais avec assez de travail, donc je suis un peu éloigné de mes blogs et de mes blogpotes, sauf le weekend.
    Mes filles me demandent beaucoup aussi malgré leur âge. À l´époque des examens à la fac est comme si toute la famille revenait à l´école.
    Bon weekend toi Vincent.
    Je t´embrasse
    Elisa

    vendredi, 20 mai, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Elisa@ : Tu as bien raison, moi non plus, je ne peux rien connaître de tout Paris, où il y a en théorie plus de 4000 rues, lol !
    Tu te prétends "éloignée" de tes Blogs ???
    Mais non, il ne faut pas... Exception faite de la fameuse Sheily, tu es toujours l'une des seules à laisser des "comments" ici, alors grand merci, et bravo !

    vendredi, 20 mai, 2011  
    Anonymous Michaël a dit...

    Merci pour cette balade très bien documentée ! Je t'assure que les "putain" de 10 et 11e regorgent de lieux qui valent le détour et qu'il n'y a pas besoin de s'y rendre armé ou avec un bodyguard :) Question de feeling, sans doute ! Bravo pour tes billets toujours abondamment commentés et illustrés.

    samedi, 25 juin, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Michaël@ : Merci des compliments... Mais je me souviens essentiellement de ces arrondissements grâce à l'hôpital Lariboisière où j'ai passé près d'un mois en 2009, alors pour l'instant, je m'abstiens !

    mardi, 28 juin, 2011  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Bravo pour ce site très intéressant! Je suis heureux de voir que certains cinémas d'art et d'essai résistent encore, alors que de nombreux cinémas ont déjà disparu sur les Champs Elysées! (malheureusement)

    mercredi, 17 août, 2011  
    Anonymous sex shop a dit...

    bon merci

    lundi, 11 juin, 2012  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil