L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • lundi, juillet 16, 2007

    PARC MONCEAU

    L'un des plus beaux de Paris (mais oui) !
    En ces jours de désoeuvrement absolu, je me suis dit : "Ah, ben tiens, pourquoi ne pas me fendre d'un petit reportage pour mes chères lectrices et chers lecteurs, tant qu'à meubler, n'est-ce pas ?"
    Certes, ça aurait pu avoir l'air de ressembler à une bonne idée - sinon que la pluie s'est mise à tomber, mais alors grave de chez grave, alors que j'étais encore en plein dans le parc, mais bon... Ce sont des choses qui arrivent, et après tout, on en voit des bien pires en montagne, donc, finalement, pas trop mécontent du fait de ressentir en plein Paris la toute puissance de la nature (même si c'était très froid et très humide, XD) !
    Petit détail du parcours : comme d'habitude, je suis parti de chez moi, la somptueuse rue Jouffroy d'Abbans (qui, à mon humble avis, mériterait au moins le qualificatif de boulevard, sinon d'avenue), pour passer encore une fois de plus devant mon lieu de travail habituel, l'ENMDP, laquelle jouxte la très fameuse salle Cortot (rue Cardinet), célèbre non seulement pour son acoustique irréprochable, mais aussi pour son architecte bien connu, Auguste Perret (1874-1954), le créateur du Théâtre des Champs-Élysées :

    Un peu plus loin dans cette même rue Cardinet, l'également fameux lycée Carnot (pourquoi font-ils toujours en sorte que ces bâtiments ressemblent à des prisons, grand mystère ?) :

    Au croisement de l'avenue de Villiers (au numéro 43, pour être exact), le très méconnu Musée Jean-Jacques Henner, si méconnu qu'il faut même y actionner une petite sonnette pour se faire ouvrir la porte, tant le nombre des visiteurs y est restreint :

    Ceci dit, c'est la classe ! Non pas tant pour ses oeuvres à lui, assez proches de celles de Gustave Moreau (la folie en moins), mais surtout pour l'architecture incroyable du lieu - notamment les Moucharabieh du dernier étage, le genre de "caprices" que l'on pouvait apparemment encore s'offrir à la fin du XIXème siècle. Et si vous ne savez pas à quoi peut bien ressembler la peinture de J.J.Henner (haha, je suis assez fier de moi, sur ce coup, lol !), je vous en montre un petit exemplaire que vous n'aurez absolument pas la moindre chance de voir ailleurs :

    Pour la bonne raison qu'entre autres (Marquet et Marissol, notamment, tout de même...), ce petit tableau ornait - en toute simplicité, lol ! - le minuscule appartement de 300 m2 que l'on m'avait gentiment prêté lors de ma visite à Beyrouth en 2005 (elle ressemble un peu à Ccil, ou bien c'est moi qui délire, là ?) !!!

    Mais bon. Revenons à nos moutons, comme on dit... Pile-poil à l'entrée du parc Monceau (je parle bien sûr de la "vraie" entrée, celle du boulevard de Courcelles), de nouveau une jolie petite station dans le style Guimard :

    Et bien sûr l'inévitable rotonde de Claude Nicolas Ledoux (1736-1806), non pas qu'il s'agisse d'un chef-d'oeuvre absolu, mais je dis juste "inévitable" parce que c'est un "païsse" à moi, natif du Doubs comme feu ma mère, département où il faut bien sûr absolument visiter les Salines Royales d'Arc-et-Senans, très proches, déjà, d'une utopie à la Fourier ou à la Prudhon (mais oui !) :

    Alors bon... Voilà. Maintenant, je suis dans le parc ! Et la première chose sur laquelle je tombe, c'est bien sûr la très fameuse "naumachie" :

    J'adore utiliser, comme ça, de temps en temps, des mots que personne ne comprend (pour la bonne raison, du reste, que je ne les comprenais pas moi-même, il n'y a pas si longtemps, lol ! Et d'ailleurs, il y en a un autre du même genre qui vous attend en fin de Post, soyez patients !)...

    Une chose assez agréable, lorsqu'on se balade dans ce parc sublimement "romantique" (mais oui, c'est même une sorte de prototype, dans le genre !), c'est qu'il y a en plus trois musées dans un rayon de dix minutes, et pas des plus inintéressants, dans le genre (outre celui mentionné ci-dessus), à commencer par le Musée Cernuschi, dont les collections d'Art oriental pourraient presque faire pâlir le célèbrissime Musée Guimet :

    Pour poursuivre avec le presque voisin Musée Nissim de Camondo, entièrement dédié aux Arts Décoratifs, avec, notamment, l'un des chefs-d'oeuvres de l'ébéniste Riesener (1808-1878), sans compter quelques Guardi et quelques Chardin qui, n'est-ce pas, valent toujours le détour (on est d'accord !) :

    Ces trois musées ont également trois points communs : ils ne sont pas (très) chers, ils ne sont absolument pas fatiguants comme le Louvre, et surtout : on n'y croise quasiment jamais personne, ce qui est idéal pour se sentir revivre, au moins pour un temps, la vie des gens qui possédaient autrefois ces somptueuses bâtisses !

    Enfin bref, trève de digression... Une chose qu'il faut savoir, dans ce parc ancestral, c'est qu'à peu près tout est "faux" (c'est ce qu'on appelait, à l'époque, des "fabriques")... Qu'il s'agisse d'un arc de triomphe romain :

    De fausses ruines :

    D'une pyramides précolombienne :

    Ou encore de colonnes grecques :

    Bref, tout est faux ! Les seules choses authentiques, ce sont ces petites fontaines ma foi bien sympathiques (et qui, hélas, ont tendance à disparaître de nos jardins publics) :

    Ainsi que cette lanterne, offerte à Jacques Chirac par le maire de Tôkyô, et qui date tout de même de 1786 (créée pour le dixième Shôgun - 将軍 - Ieharu) :

    Bien sûr, un vrai parc "romantique" ne serait pas complet sans son habituel défilé de statues (que selon moi, il vaut toujours mieux apprécier la nuit, avec une jolie pleine lune), certaines anonymes :

    D'autres dédicacées, notamment celle du dramaturge (un peu oublié, de nos jours, certes) Édouard Pailleron (1834-1899) :

    Et surtout (alors là, on nage en plein délire, avec la muse en train de se pâmer à ses pieds, lol !), la statue de notre grand Frédéric, mais oui, le seul, l'unique, Chopin (1810-1849), bien sûr :

    Remarquons tout de même, au passage, qu'il y a à Paris des gens qui ne doivent pas être trop gênés, côté "finances" (vue imprenable sur le parc Monceau, et jardin privatif en plus, à vue de nez, je dirais comme ça, une petite vingtaine de millions !) :

    Sans même parler de cette maison (château ?), que j'ai toujours considérée comme la plus belle de tout le parc (si je gagne les 54 millions du Loto vendredi, je l'achète le lendemain et je vous invite tous, caviar et Château Pétrus, promis !) :

    Mais bon, soyons sérieux ! Les vrais "habitants" de ce parc, ce sont surtout ceux qui y sont depuis sa naissance en 1778 (soit 229 ans !), et qui y seront encore sûrement après notre mort programmée, les arbres :

    Et notamment ce chêne impressionnant (le plus vieil arbre du parc, je pense), dont le tronc doit faire au bas mot deux mètres de diamètre, et les branches pas loin d'une bonne dizaine :

    Sans oublier nos amies les fleurs, qui bien sûr, en cette saison, sont particulièrement bien mises en valeur par nos bons jardiniers de la Ville de Paris :

    Voilà, c'est fini (ou quasi) !... Sur le chemin du retour (pendant que je me faisait saucer bien copieusement), j'en ai tout de même profité pour vous faire découvrir quelques petites ou grandes célébrités de mon quartier (même si, cartographie oblige, il se trouve que le parc Monceau est en réalité dans le VIIIème, et non pas dans le XVIIème, comme je le croyais naïvement... Autant pour moi !), à commencer par le "modeste" hôtel particulier (32, rue de Prony) de "Monsieur" Jacques Rouché, directeur de l'Opéra dans les premières années du vingtième siècle (selon Erik Satie, un "veau", j'ai confiance, donc...) :

    Une autre plaque, que je ne connaissais pas et qui m'a bien fait rire ("jaune", cependant), c'est celle-ci, 72, rue Cardinet :

    "Pour l'amélioration du sort de la femme", lol !... C'est comme s'il s'agissait presque là d'une "espèce" différente, un peu dans le genre amélioration de la race chevaline, quoi, en tout cas, pas si loin... Bref, on se demande bien pourquoi tout le monde (ou presque) a oublié cette fameuse Maria Deraismes (1828-1894), vu qu'elle a joué un rôle apparemment très important et très fondateur dans le combat pour l'émancipation de la femme (et je peux vous le dire en quelques mots, à mon tout petit niveau à moi, c'est très dur d'essayer d'être un "pionnier"... Rien qu'à tenter de faire des concerts classiques en T-Shirts et en Buffalos, je ne vous raconte même pas tout ce que j'ai pu entendre, comme conneries, enfin bref !).

    Histoire de réconcilier tout le monde, une plaque commémorative qui ne s'oublie pas, tout de même (58, rue Cardinet) :

    Et pour finir pour de bon (comme promis !), le fameux mot presque aussi rarissime que le mot "naumachie" au début de ce Post (12, rue de Prony) :

    Bon. En d'autres temps et sous d'autres moeurs, j'aurais certes bien fait un petit "quizz", juste pour le "fun"... Mais maintenant, vous tapez "Épizootie" sous Google, et pouf, vous avez la solution tout de suite, ha là là, c'est même plus drôle, quoi, des fois...

    Pour situer, je crois bien que c'est un mot que j'ai découvert pour la première fois dans le sublimissime Ulysse de James Joyce (1882-1941), peut-être le plus grand roman jamais écrit au monde, comme chacun sait. Si mes souvenirs sont bons, il me semble que, périodiquement, l'un des personnages tend ostensiblement sa carte de visite, qui dit en substance quelque chose du genre : "spécialiste en épizooties", et je me souviens qu'à l'époque, ça m'avait suffisament intrigué pour que je me précipite sur mon Larousse (bon, en même temps, il faudrait que je le relise, là, ça ne sera jamais que la septième ou huitième fois, XD) !

    Et maintenant, c'est fini pour de bon, les belles plaques commémoratives, et tout et tout... Regardez-moi ça :

    Mais oui ! Dans MON quartier à MOI... Non mais... Où va-t-on, je vous le demande ???

    P.S postérieur (12/07/2009) : 18 autres photos à voir désormais ici, avec très peu de texte, mais un climat bien plus séduisant !

    Libellés : , , ,

    12 commentaires:

    Blogger Marie-Laure a dit...

    première question tout de suite à chaud:
    tu as gagné le loto de vendredi???
    BRAVO!!!!
    trés bon investissement cette petite maison sur le parc!

    Merci donc pour cette visite trés complète du parc Monceau (tiens,je viens d'entendre chanter Duteil dans le fond de ma mémoire! dsl,des fois il reste des trucs rangés ds les coins d'étagères comme ça....)
    Je dois avouer que tu es certainement le seul guide capable de te planter devant la station de métro "monceau" en proposant la visite de salines dans le doubs...
    Trés fort Vincent....trés fort! :))
    Et dire qu'en deux années dans le 17eme je n'ai même pas souvenir d'avoir visité ce parc!? Mais qu'est ce que je faisais de mon temps moi!!???
    En tout cas ces trés sympa de redécouvrir Paris comme cela! merci à toi!(mon problème est de suivre les liens à cahque fois...sachant qu'il me faut plusieurs longues minutes à chaque changement de page, il m'aura fallu pas moins de 5h18 pour lire cette note!)
    ;)

    mercredi, 11 juillet, 2007  
    Blogger Marie-Laure a dit...

    CORRECTION ORTHOGRAPHIQUE:"c'est trés sympa".."chaque" ..

    mercredi, 11 juillet, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Ha ha, ha, le Doubs... Ben oui, par ma mother & mon grand-père, oui, je suis de là-bas, quoi ("Francomptois, rends-toi ! Nenni, ma foi ) !
    Putain, deux ans dans le XVIIème sans avoir visité ce si beau parc, j'y crois pas, là (sans même parler des trois musées mentionnés)...
    M'enfin quoi ???

    mercredi, 11 juillet, 2007  
    Blogger Marie-Laure a dit...

    ha mais le musée Guimet oui!! et plusieurs fois! parce qu'à taille humaine..et c'est agréable! trois autres que j'aime bcp pour ça,sont le musée Claudel,Dapper,et Bourdel!.
    Quand même!!!

    mercredi, 11 juillet, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Oui, j'ai entendu parler des deux derniers, ils paraît qu'ils sont très agréables (mais je ne les connais pas encore)... Et dans la série, le musée de la vie romantique, et aussi le tout petit musée Delacroix (sur la très mignonne place Furstenberg) !
    Oh, mais c'est qu'on n'a pas de quoi s'ennuyer, dans notre belle ville : je crois qu'il y a environ soixante-dix musées, XD !!!

    jeudi, 12 juillet, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Et merde... J'ai pas gagné les 53 millions du LOTO !!!

    Va falloir que je me réhabitue à ma vie "laborieuse" (enfin, bon... façon de parler, je ne me plains pas, non plus, XD) !!!

    Mais bon... 53 millions, malgré un petit temps d'adaptation, je crois que j'aurais réussi à m'y faire, finalement... arf, arf !!!
    Surtout pour inviter les amis dans des trucs de "ouf", en fait... plutôt que pour moi-même, je crois... finalement !

    vendredi, 20 juillet, 2007  
    Anonymous zoun a dit...

    vraiment très sympa ce jardin, ça donne envie d'y faire un tour.. toi quand t'aime un truc tu sais le partager!ça fait plaisir!

    mardi, 21 août, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Ah, ben tant mieux (c'est mon but secret, en fait, lol) !
    J'ai peur de ne pas être objectif sur ce coup, mais je dirais quand même volontiers que c'est l'un des plus beaux de la capitale, avec les Buttes Chaumont. Sinon, c'est soit trop petit (Épinettes), soit trop grand (Vincennes, Boulogne), soit trop ordonné (Luxembourg)... et surtout : pas du tout romantique comme celui-ci !

    mardi, 21 août, 2007  
    Anonymous Miss You a dit...

    Retrouver le Parc Monseau comme un ami perdu de vue, ses fausses ruines presque kitch, ses fabuleux arbres, le chant de ses oiseaux un jour de brume l'hiver, ses mille et unes couleurs, ses bancs comme autant de rendez vous ou d'îlots de tranquilité le temps d'un déjeuner. Bonheur pur :-)

    jeudi, 16 octobre, 2008  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci bien, Miss You... Et je dois dire que j'ai bien aimé ton Blog aussi !

    jeudi, 16 octobre, 2008  
    Blogger startine a dit...

    Coucou, je vois que Miss You du blog Anna Galore est passée par là ! De mon coté, je suis passé par là car je prépare un pist archi, et j'ai profité de ton post pour faire un tour au parc Monceau sans me mouiller (temps de merde de Toussaint).
    Et il me semble avoir lu, du temps où j'y faisais mon jogging, une plaque disant que c'est là que pour la première fois, un humain s'est posé en parachute !! "Le parachutisme naît le 22 octobre 1797, lors du saut de Garnerin au-dessus du parc Monceau à Paris d'une montgolfière. Il est depuis devenu un sport." (merci Google ;-))

    startine

    samedi, 01 novembre, 2008  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Tout à fait exact ! Cette plaque se trouve juste au début de l'allée qui démarre de l'entrée côté musée Cernuschi, sur la gauche. Curieusement, c'est un quartier qui semble propice aux atterrissages, car si tu regarde attentivement TAXI 2, tu verras que le taxi de Samy Nacéri se pose lui aussi rue Ampère, peu avant le carrefour Jouffroy d'Abbans - Malesherbes !

    samedi, 01 novembre, 2008  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil