L'INDEX DE TOUTES LES RUES, ARRONDISSEMENTS, BÂTIMENTS, ET ARTISTES :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI ET LÀ !!!


  • jeudi, avril 18, 2019

    JOYEUX PRINTEMPS !

    Au mois d'avril, ne te découvre pas d'un fil…
    Mais au mois de mai, fais ce qu'il te plaît…
    Comme ce site (ainsi que MOVIES, MONTAGNES, MUSIQUES (& BUFFALOS !)) tourne vraiment au ralenti, allez vite voir en contrepartie soit le site MUSIQUE CLASSIQUE, soit l'excellent film FRIDA, sur LE CINEMA DE VINCENT :

    Ou bien, suivant vos propres goûts, les articles récemment assez étranges dans SNEAKERS & BUFFALOS :
    Ne vous cassez pas le cul à laisser un commentaire, je sais à quel point c'est dur… N'est-ce pas ?

    Libellés : , , ,

    vendredi, février 22, 2019

    GRETA THUNBERG

    Oui, c'est vrai…
    C'est vrai que j'ai laissé un bon bout de temps ce blog inanimé, faute désormais de pouvoir me déplacer à pied dans Paris (défaut, comme d'habitude, corrigé ICI, si cela vous dit)…
    C'est vrai que j'ai passé la plus grande partie de mon temps à faire revivre LE CINEMA DE VINCENT, que vous pourrez sans problème  consulter quand cela vous chante…
    Mais c'est surtout vrai ce que nous dit la très jeune suédoise Greta Thunberg, la seule personne qui mérite d'être admirée dans le monde entier, et vous savez forcément pourquoi, vu que ceci a lieu aujourd'hui même, le 22 février 2019,  à Paris :
    "Skolstrjk för Klimatet", ceci veut dire, en suédois, "grève à l'école en faveur du climat" :
    Comme vous pouvez le découvrir ici, durant les très faibles quatre minutes que dure cette vidéo :
    Qui y a-t-il d'autre à dire, de toutes façons…
    Ce monde finira par se casser la gueule, c'est certain…
    Parmi les dirigeants, nous aurons droit soit à des fous furieux, soit à des indécis psychopathes, soit à des criminels insatiables…
    Parmi les conséquences, nous aurons droit à... tout ! Sans exception, que l'on ne consulte que l'augmentation annuelle de la chaleur, la disparition des glaciers, la multiplication des phénomènes climatiques ingérables, et j'en passe…
    Parmi nos enfants, je ne vois hélas qu'une seule chose : celle que tente de nous dire, actuellement, la fameuse Greta Thunberg, et que nous ferions bien d'écouter…
    Moi, pour ma propre part, je m'en fous un petit peu, vu que je suis déjà presque mort… Mais ce n'est pas le cas de nombre d'entre nous, et tout ce que je peux dire, c'est : espérez, espérez, quoiqu'il en soit, espérez !

    Libellés : , ,

    samedi, février 02, 2019

    LOUIS MARCHAND (1669-1732)

    Et oui, ce n'est pas seulement, aujourd'hui, l'occasion de fêter les 350 ans de l'Opéra Garnier, à Paris, comme chacun le sait…
    Mais aussi l'opportunité de rejoindre, jour pour jour (car il est né le 2 février 1669), Louis Marchand, l'un des rares organistes français à résider également à Paris, à être l'un des favoris de Louis XIV, et à avoir vécu 16 ans avant J.S Bach…
    Alors oui, étant du verseau moi aussi, je n'ai pas pu m'empêcher de lui consacrer en 2006 un roman entier, retraçant sa vie pour le moins sulfureuse :
    Parmi ses deux pièces les plus célèbres, il faut tout d'abord mentionner la plus expérimentale de toutes, très calme, et aussi très courte, interprétée sur le sublime orgue de Saint-Maximin la Sainte Baume :
    Mais surtout le fabuleux Grand Dialogue de 8'51" (dont la fugue se situe très précisément à 6'33"), joué ici par le très grand organiste Jean-Baptiste Robin, sur l'orgue de la cathédrale Saint-Pierre de Poitiers :
    Ce dernier est dû, soit dit entre parenthèses, à François-Henri Clicquot, l'un des plus grands facteurs du XVIIème siècle.... Louis Marchand est mort pour sa part à 63 ans, également en février, et bel et bien de retour à Paris, après un long détour vers l'Allemagne…
    En résumé, il me reste moi aussi trois années à accomplir, après quoi… Bye, bye !

    Libellés : , , ,

    jeudi, décembre 20, 2018

    GRACE A GILLES...

    Et oui, pour une fois, je ne parle pas de la capitale…
    Grâce au fameux Gilles, qui m'a fait connaître cette fabuleuse vidéo de la très jeune suédoise, Greta Thurnberg :
    Est-ce bien la dernière fois que nous avons l'occasion de parcourir cette ville fabuleuse ?
    Si l'on en croît cette vidéo (et d'ailleurs, pourquoi donc refuserait-on de la croire), il faut malheureusement bien y penser…
    Sûrement, disons au plus tard, d'ici à trente ans…
    Je sais bien que c'est Noël, et que ce discours très pessimiste n'est pas très bienvenu…
    Mais j'y crois, et tant pis pour nous...

    Libellés : , ,

    lundi, avril 02, 2012

    L'HÔPITAL (TER)

    Mais pourquoi m'en vais-je vers un ter ? Serait-ce pour contempler la pleine lune qui s'élève juste au-dessus de ma fenêtre lors d'un matin bienveillant ?

    Ou au contraire de dire un grand mal de l'hôpital Babinski, qui se révèle parfois un véritable tortionnaire, notamment à l'étage neurologique ?


    Bah, rien de véritable, en fait... Je vais juste vous laisser faire un dernier tour encore plus étonnant, qu'il s'agisse de l'institut de Cardiologie, hyper moderne :


    Ou bien au contraire, de l'école de Radiologie, fort antérieure :


    Par exemple, que pouvez-vous bien penser d'un bâtiment aussi considérable ?Et bien, il s'agit en fait de la blanchisserie centrale, située juste en face de l'avenue Charles François Viel :


    Elle aussi laissant deviner le très bel immeuble bâti sous Louis XIV, qui sert actuellement à la lingerie :


    Ceci dit, une fois remonté vers l'ouest, l'immeuble datant tout juste du siècle dernier n'est pas mal non plus :


    En tous cas, beaucoup mieux que le fameux UHSI, qui malgré sa vaste blancheur (visible sur ma toute première photo) n'en reste pas moins une unité carcérale :


    Raison de plus pour se déclarer séduit par ces deux tableaux à l'intérieur de la fameuse église, l'un représentant la Résurrection il y a déjà quatre siècles (dû à Frère André) :


    L'autre étant la fameuse Barbara, photographiée à Avignon par Patrick Hourcade :


    Ah, tiens, il me restait un immeuble dont j'aurais bien aimé parler :


    Mais c'est bien inutile, n'est-ce pas ?

    Libellés : , , , , , , , , , , ,

    mercredi, mars 14, 2012

    L'HÔPITAL (BIS)

    Oui, un "bis" relativement justifié...

    Car de fait, depuis aujourd'hui même ce mercredi 14 Mars 2012, je suis officiellement sorti de ce très bel hôpital :Situé, comme chacun le sait sans doute, au 47, boulevard de l'Hôpital (original, n'est-ce pas ?) :Histoire d'arrêter de plaisanter, une fois de plus, je vous offre tout de suite cette vue magnifique :
    Juste avant de passer très vite sur ce point de vue très joli de l'extérieur :
    Et bien sûr sur ces deux sculptures mythiques :
    Sans parler de ce très bel instrument, n'est-ce pas ?
    La seule chose dont je ne veux absolument pas parler, c'est celle-ci :
    Mais vous savez déjà pourquoi, n'est-ce pas ?

    Libellés : , , , , , , , , , ,

    mercredi, février 15, 2012

    L'HÔPITAL

    Chose promise, chose due : ce Blog est très loin d'être terminé... Juste au repos pendant plus de six mois, "petite" maladie AVC contractée en Autriche le 27 Juillet 2011.
    Le bâtiment de mon hospitalisation était certes plutôt contemporain :
    Mais dès que mes jambes sont redevenues à peu près normales, j'ai découvert des pierres bien plus modernes (bâtiment ICM, soi-disant réalisé en grande partie par Jean Reno) :
    Et juste en face, un bâtiment bien plus ancien, celui de Roger Baillet :
    Pour poursuivre la randonnée avec la rue de la Lingerie :
    La division Pinel :
    Et moins drôle, le bâtiment UHSI, logé de façon carcérale entre les belles maisons de Liancourt :
    Mais tout se rattrape avec la sublime église Saint-Louis de la Salpêtrière, due au très célèbre Louis XIV (1638-1715) :
    Dans laquelle on pouvait voir (jusqu'au 10 Décembre, hélas) une exposition de Patrick Hourcade :
    Et aussi ce sublime Grand Orgue, dont l'image ne remplace malheureusement pas le son :
    Ultime vue de ce grand coin (c'est le plus vaste hôpital de toute l'Europe), celle sur son fameux parc de la Hauteur, prise en Novembre, et donc ornée de ces très belles plantes de la Toussaint :
    Voili, voilà... Maintenant que vous avez deviné de quel hôpital il s'agissait, je vais pour de bon revenir au cours du mois de Mars, avec cette fois de nouveaux articles, je l'espère bien !
    P.S : Un grand merci à Caroline, une orthophoniste qui m'a donné accès à mon Blog, ainsi qu'à Sarah, la chanteuse qui a pris la photo du Grand Orgue (avec un appareil bien meilleur que le mien, vu que je ne disposais que de mon téléphone portable pour les onze photos restantes) !

    Libellés : , , , , , , , ,

    vendredi, juillet 15, 2011

    FEU D'ARTIFICE !

    Mais oui...
    Un phénomène bien connu du 14 juillet, comme chacun le sait, je le suppose (même si cette vidéo date en fait de 2009) :

    Certes, je l'admets, les feux d'artifice (Feuerwerk en Allemand - "œuvres de feu", ou encore Hanabi en Japonais, l'un des plus beaux films de Takeshi Kitano (北野武), grâce auquel il a du reste remporté beaucoup de Festivals) sont très souvent impressionnants à admirer (voire même à entendre, en prime) !
    N'empêche que... Vous savez combien coûte tout ceci, pour une toute petite heure ???
    Allez, dites-le moi, juste "au pif", quoi...
    5000€ ? 50000 € ? 500000€ ?
    Et bien devinez, la dernière réponse est hélas la bonne !
    Non pas que je déteste la ville de Paris (et qu'eux non plus ne me détestent pas, vu qu'ils m'ont sélectionné très récemment parmi l'un des cinq meilleurs Blogs de la capitale)...
    Malgré tout, l'un des énormes problèmes que nous avons concernant tous les Conservatoires Municipaux réside surtout dans l'absolue dégradation de nos trop vieux pianos, pratiquement tous à jeter par la fenêtre (du moins, de mon propre avis) ! Alors que depuis peu, la fameuse marque Japonaise KAWAI propose d'excellents pianos à des prix dérisoires, autrement dit autour de 6000€ pour leurs simples pianos droits :

    Et disons, aux environs de 16000€ pour leurs magnifiques quarts de queue :

    Autrement dit, juste histoire de me justifier au sujet de la dizaine des Conservatoires Parisiens, le simple prix de ce feu d'artifice permettrait d'offrir soit trois pianos à queue à tout le monde, soit une dizaine de pianos droits (tout neufs, justes, et impeccables) !
    Bon... Et bien, à la place de tout ceci (ce que bien sûr n'importe quelle ville Allemande ou Autrichienne ferait instantanément), notre sublime capitale préfère dépenser 500000€ pour cette fête gratuite & démentielle d'une seule petite heure, quitte à se trouver ensuite très réservée toutes les années suivantes concernant la musique, comme depuis très longtemps, d'après les propres opinions scandalisées de notre fameux Hector Berlioz (1803-1869) !
    Bref, tout ce phénomème me fout énormément "les boules", il faut bien le dire...
    Et fort heureusement, je vais très vivement me barrer d'ici peu en Autriche, où certes, les gens ne feront peut-être pas de feux d'artifice, mais en revanche accorderont leurs pianos et leurs orgues (incroyable !) quasiment tous les mois !!!
    Bref ! Un autre monde, en résumé...

    Libellés : , , , , ,

    dimanche, juin 19, 2011

    FILLES & GARÇONS, LOL !

    Très rigolo, tout ceci...
    Exceptionnellement, je vous fais un article un tout petit peu anecdotique, pour une fois non pas au sujet d'une rue ou d'un monument de notre capitale, mais concernant tout simplement une école où je travaille de temps en temps, et où il s'est trouvé que cette semaine, l'énorme absence de mes élèves (suite aux examens terminés) m'a laissé beaucoup de temps pour me servir de mon fameux NIKON dans un lieu que vous allez tout de suite deviner, bien sûr :

    Facile à identifier, n'est-ce pas ? Kikoolol (sans faute d'orthographe, de ma part) !!!

    Et je ne vous raconte même pas tout ce que l'on peut lire une fois la porte des toilettes féminines fermée... Je préfère vous laisser le temps de découvrir de vos propres yeux (et en prime, de bien vous amuser, lol !) :

    Bon, plutôt assez étonnant, non, ce tout dernier rendez-vous ? Mais il y aussi de vraies maniaques de grammaire, dirait-on :

    Sans parler, juste au-dessous, d'un nombre hallucinant de "comments", pratiquement presque tous dus aux jeunes filles (bien lisibles, si vous cliquez sur la photo) :

    Juste à titre de comparaison, je me suis permis pour une fois de faire deux autres photos dans les toilettes des garçons :

    Incroyable, cette pureté et ce mutisme, quelque part, non ? Mais la différence entre le cerveau des filles et des garçons est bien connue depuis fort longtemps, et contrairement à l'astrologie, confirmée généralement par 99% des médecins ! Ceci dit, chacun son point de vue à ce sujet... Peut-être que certaines personnes vont préférer la sobriété, et du coup détester la porte des premières toilettes, mais de mon coté Verseau ascendant Balance, je préfère depuis très longtemps la compagnie des jeunes filles à celle des garçons, certes souvent très bavardes (tout comme moi, du reste), mais 100% plus communicatives que les gens de mon sexe !
    Juste à titre d'information, cette école se trouve fort proche d'un sublime bâtiment dont j'ai déjà beaucoup parlé ici, qu'il s'agisse de son intérieur ou de son extérieur (que j'ai beaucoup aimé en ce mois de juin, avec la très jolie croissance des arbres de la rue) :

    Ce n'est ni un jeu-concours, ni une "question piège", mais peut-être pourriez-vous deviner de quel endroit il s'agit ?

    Libellés : , , , , , ,