L'INDEX DE TOUTES LES RUES, ARRONDISSEMENTS, BÂTIMENTS, ET ARTISTES :
  • C'EST ICI !!!
  • C'EST LÀ !!!
  • C'EST ICI ET LÀ !!!


  • samedi, novembre 16, 2019

    J'EN AI VRAIMENT TRÈS MARRE...

    Oui, j'en ai vraiment très marre...
    Que vous vous rendiez sur ce site, tout en ne souhaitant pas y laisser un commentaire...
    Pour l'instant, je suis encore patient, mais ça ne va peut-être pas durer éternellement !

    Libellés :

    jeudi, octobre 10, 2019

    INCENDIE DE NOTRE-DAME

    Bon, vu qu'en toute apparence, personne n'en a rien à foutre de la mort de Jacques Chirac, je me suis permis de me replacer sur un autre évènement historique de 2019, l'incendie de Notre-Dame de Paris, qui a eu lieu le 15 et le 16 avril durant quinze heures...
    Comme le dit fort bien Wikipédia (dont je m'inspire beaucoup pour faire cet article, y compris dans les photos), il s'agit du plus important sinistre subi par la cathédrale depuis sa construction, qui date du XIIème siècle… Avec pour résultat, une importante combustion de tout le toit, ce que l'on voit très bien d'ici : 
    Selon différentes hypothèses, cet incendie serait dû à des causes électriques liées aux cloches, à un possible attentat, ou encore - mais oui ! - à des mégots de cigarette :
    Toujours est-il que rien n'est laissé au hasard afin de lutter contre ce spectacle consternant : quatre-cents pompiers, dix-huit lances, deux bateaux-pompes, et quelques drones...
    Au bilan : la flèche centrale détruite, une importante pollution au plomb, et fort heureusement, la plupart des œuvres d'art ou des trésors sauvés, comme le Saint-Sacrement, la Sainte Couronne, la Chemise de Saint-Louis, un grand nombre de tableaux, et le grand orgue de Cavaillé-Coll...
    En théorie, les offres de tous les donateurs devaient friser les 880 millions d'euros… Mais plus de six mois après l'évènement, nous n'en sommes toujours qu'à cent millions, donc environ 12 % de la somme (une "vieille habitude" de la ville, dirait-on) !
    Que va-t-il maintenant se produire ? Nous avons le choix entre de nombreuses possibilités, dont celle de changer complètement l'apparence de la cathédrale, allant d'un projet incluant une toiture en verre, une flèche en cristal, ou encore un toit terrasse en bois et un jardin suspendu… Mais je suis pour ma part bien plus proche du conservateur général du patrimoine, Gérard Audinet, qui déclare tout simplement "c'est une hérésie de vouloir mettre une construction moderne sur cette cathédrale" !
    Allez éventuellement consulter Wikipédia, et dites-moi ce que vous en pensez, si ce n'est pas trop vous demander...

    Libellés : , , ,

    lundi, septembre 30, 2019

    ADIEU, JACQUES CHIRAC !

    Oui, une fois n'est pas coutume…
    Je célèbre aujourd'hui la mort de Jacques Chirac, qui a vécu du 29 novembre 1932 au jeudi 26 septembre de 2019, soit presque 87 ans, dont douze (1995-2007) en tant que président de la république. Comme souvent, une grande première eut lieu ce dimanche 29 septembre, aux célèbres Invalides :
    Ce qui donna lieu, bien sûr, à une queue assez impressionnante dès le matin :
    Et se termina, de façon plutôt prévisible, par une sortie voulue par avance relativement sobre :
    Mais le plus important était bien sûr pour la journée d'aujourd'hui, le lundi 30 septembre, avec une vaste cérémonie religieuse... Qui ne se déroula pas dans Notre-Dame de Paris, vu son très récent incendie, mais bel et bien à midi dans cette église du VIème arrondissement, Saint Sulpice :
    La seconde plus grande église de la capitale, qui en outre possède cet orgue exceptionnel de François-Henry Clicquot (1781) et Aristide Cavaillé-Coll (1862) :
    Et qui, cerise sur le gâteau, recevait ce très grand chef d'orchestre Daniel Barenboim, qui eut la dévotion de jouer au piano un Impromptu de Franz Schubert magnifique...
    Pourquoi suis-je aussi sensible à la disparition de Jacques Chirac ? Était-ce parce qu'il était un grand fumeur ?
    Ou parce qu'une "mauvaise" habitude n'arrivant jamais seule, qu'il n'y allait pas de main morte avec l'alcool ?
    Parce que malgré ces tous "prétendus" défauts, il ne manquait jamais un salon de l'agriculture, où il restait souvent de longues heures ?
    Parce que, quoi qu'on en dise, il mangeait très volontiers avec des amis improvisés ?
    Ou encore, suivant les circonstances, qu'il pouvait également se retrouver avec des amis plus proches (ici, Valéry Giscard d'Estaing, qui fut président de la république de 1974 à 1981, et assista hélas à son enterrement ce lundi) ?
    Était-ce parce qu'il avait une femme très respectable, Bernadette Chirac, de laquelle il ne se séparera jamais ?
    Ou alors, parce que de temps en temps, il se livrait à des choses strictement interdites (photographie mythique, prise en 1980 par Jean-Claude Delmas) ?
    Je ne sais pas vraiment, en fait… Il est toutefois certain qu'il ne s'agit pas de raisons politiques, car de droite ou de gauche, comme le disait déjà mon grand-père, c'est "bonnet blanc et blanc bonnet", en résumé…
    Jacques Chirac a certes de mémorables qualités, comme son opposition à la guerre en Irak, sa reconnaissance de l'implication française dans la rafle du Vel d'Hiv, ou encore sa fondation du musée du quai Branly, dédié aux arts africains… Mais il en a aussi de bien plus négatives, et je les passerai volontairement sous silence, afin de respecter son enterrement !
    Toujours est-il que cette disparition m'a beaucoup marqué, même si je n'ai vu la messe qu'en direct sur la télévision, compte tenu du fait que depuis 2012, je ne peux pratiquement plus marcher dans Paris, en raison d'un inexplicable AVC… Mais j'ai confiance dans la fidélité de mes rares ami(e)s, qui peuvent toujours continuer à voyager dans la capitale grâce à l'onglet C'EST LÀ !!! situé ici ou juste au-dessus, et aussi éventuellement à laisser un commentaire, ce qui me fera énormément plaisir, bien sûr !

    Libellés : , , ,

    lundi, septembre 02, 2019

    MES CENT ANS, LOL !!!

    Mais non...
    Bien sûr que je ne fête pas mes "vrais" cent ans, XD (surtout que comme déjà dit lors du dernier article au sujet de la rue Nicolo, il faudrait encore que je vive un minimum de 1200 ans pour pouvoir m'offrir l'hôtel particulier digne de ces grosses taches, ce qui me ferait plutôt bien plaisir en tant que musicien, lol) !
    N'empêche que je fête aujourd'hui le centième article de ce Blog créé en 2007, très apprécié dans le monde entier avec plus de 50 visiteurs chaque jour, et que mine de rien, même si je passe en général une ou deux heures à en écrire le moindre de ses sujets, ceci me prend toujours un très grand plaisir de le réaliser, étant donné que cela m'oblige (mais bon, j'aime bien ça !) à marcher à pied dans Paris entre une et quatre heures par jour !
    Alors bon... Juste histoire de rigoler un peu, petit "historique" avec les plus énormes "comments" laissés depuis 2007 !
    1) L'article le plus lu d'entre tous : celui concernant l'intérieur du fameux Castel Béranger, à lire ici, avec près de 40 "comments" !
    2) L'article que j'ai publié en passant Noël avenue des Champs-Élysées (36 "comments") :
    3) L'article concernant la sublime école où j'ai la très grande chance d'enseigner depuis 1986 (17 "comments") :
    4) L'article parlant du très génial Grand-Orgue de Saint-Louis en l'Île, joué d'une façon absolument magistrale par mon ami Vincent Rigot (là aussi, 17 "comments"), qui va du reste donner un concert gratuit à Saint Nicolas du Chardonnet, le dimanche 11 juillet à 17h45, avec de très belles œuvres de Bach, Mendelssohn & Vivaldi) ! :
    5) Par la suite, un record absolument battu par les très grands amateurs "culinaires" (16 "comments") :
    6) Même chose avec les 15 "comments" au sujet de cet autre restaurant du 75017 :
    7) Mais pour finir, un assez bon score (logique) au sujet de la très célèbre rue des Francs Bourgeois (15 "comments") :
    8) Et bien sûr au sujet de ma très longue marche traversant quasiment tout Paris en 2008 (14 "comments") :
    Pour être tout à fait exact, ce Blog n'est pas encore tout à fait équilibré, notamment concernant les différents arrondissements de notre ville...
    Entre autres : pour l'instant, une quarantaine d'articles sur le XVIIème (où j'habite), une trentaine sur le XVIème (où je travaille), plus une petite vingtaine sur le VIIIème (que je traverse très souvent, pour me rendre de l'un à l'autre), et ensuite, seulement une petite dizaine sur le IVème (mais je vais tenter de me rattraper, lol) !
    Sans parler du XIème, du XVIIIème, du XIXème et du XXème, au sujet desquels je n'ai pour l'instant publié encore aucun article - il faut dire que j'appécie en général très peu ces quartiers, mais après tout, j'ai sûrement relativement tort, vu qu'il y a toujours de belles choses presque partout à Paris !
    Voili, voili, voilà...
    J'aime beaucoup marcher, j'adore Paris, et je suis en prime très "scotché" à ce Blog, que j'aime énormément réaliser !
    En résumé : tout va (donc) très bien !!!
    Merci beaucoup à vous toutes (essentiellement) et à vous tous qui laissez de temps en temps des "comments", car ceci fait toujours un immense plaisir...

    Libellés : , , , , , , , , , , , , , ,

    dimanche, septembre 01, 2019

    LA LONGUE MARCHE...

    Du président Mao (lol !) ?
    Bien sûr que non... Mais après une quinzaine très bien remplie dans les Hautes Alpes, je ne supportais plus de rester enfermé chez moi ou de prendre les transports en commun. Du coup, étant invité en ce mardi 5 mai chez de bons amis à moi habitant le XIIème arrondissement (n'oubliez pas que je viens du XVIIème !), j'ai décidé, vu la clémence du temps et la beauté de la lumière, de me faire une bonne partie du chemin à pied (je me serais hélas bien fait la totale, mais j'étais quelque peu à la bourre, en résumé), et je dois bien dire que je ne l'ai absolument pas regretté...
    Départ vers 19h depuis l'endroit où j'ai la chance d'enseigner, l'École Normale de Musique de Paris, pas trop minable, on va dire, comme architecture (et encore, vous ne connaissez sûrement pas l'intérieur) :
    Continuation logique par la place du Général Catroux (ex-place Malesherbes), où l'on peut tout à la fois admirer plusieurs statues dédiées à la famille Dumas (ici, Alexandre, le père) :
    Ainsi que l'une de ces fabuleuses "folies" que certaines personnes pouvaient encore autrefois s'offrir le luxe de se faire bâtir dans la plaine Monceau, en l'occurrence l'hôtel Gaillard, inspiré des châteaux de Blois et de Gien, aujourd'hui siège de la Banque de France depuis 1919 :

    Notez bien qu'aucun petit détail n'a été laissé au hasard :
    Un tout petit peu plus loin, à la jonction avec le boulevard de Courcelles, un autre bel hôtel particulier, aujourd'hui converti en ambassade, dont vous aurez sans doute tout comme moi du mal à identifier le drapeau (réponse dans une petite dizaine de minutes) :
    En tout cas, cet hôtel est cher à mon coeur, pour la raison suivante (bien évidente)  :
    Bien qu'il ne soit pas tant que cela connu du grand public, il est néammoins l'auteur d'oeuvres absolument merveilleuses, et si je ne devais vous en conseiller que deux, ce serait tout d'abord le Poème pour Violon et Orchestre - un pur chef-d'oeuvre… Et ensuite, si vous aimez le chant, le Poème de l'Amour et de la Mer... Et pour mettre fin au suspense précédent : il s'agissait de l'ambassade de Lituanie (bravo à ceux qui auraient trouvé, ce n'était vraiment pas facile) !
    Toujours en descendant le très long boulevard Malesherbes, un petit aperçu sur l'une des entrée du fabuleux parc Monceau (l'avenue Velasquez, qui mène en outre à l'assez peu connu musée Cernuschi)
    Pour enfin arriver, à mi-chemin dudit boulevard, à cette gigantesque église totalement "kitsch", Saint-Augustin :
    Très inspirée du style byzantin :
    Et curieusement édifiée entre 1860 et 1871 par Victor Ballard, autrement dit l'architecte des anciennes Halles (pour ceux qui se souviennent encore de cet édifice) :
    Juste en face du tout aussi monumental Cercle des Armées :
    Avant d'arriver, en guise de conclusion au boulevard Malesherbes, à la très fameuse église de la Madeleine, dans le plus pur style napoléonien, et qui même (le saviez-vous ?), faillit devenir une gare sous le règne de Louis-Philippe :
    Bon. Rue Royale, nous pénétrons désormais dans l'un des quartiers les plus pauvres de Paris (lol !), bien connu pour ses petites enclaves (Village Royal, entre autres) :
    Ainsi que certaines boutiques parmi les moins coûteuses de la capitale, comme chacun sait :

    De sorte que certains vendeurs (je ne citerai personne) préfèrent se la jouer bien "parano", et retirer dès 19h leurs petites babioles bon marché :
    Un tout petit point de vue sur l'un des restaurants les plus connus (et les plus surfaits) du monde :
    Ce qui ne saurait cependant masquer l'hallucinante beauté de l'harmonie architecturale de la rue Royale en elle-même :
    Léger prélude & introduction à ce qui est - à mon sens - probablement la plus belle place du monde (surtout la nuit, désolé ne pas encore vous offrir de photos en ce sens, mais ça viendra, cet hiver !), celle de la Concorde :
    Où l'on peut pratiquement jouir, d'un seul coup d'oeil, d'une bonne moitié des monuments parisiens (le Louvre, la Chambre des Députés, les Invalides, la Tour Eiffel, le Grand Palais, etc... et j'en oublie probablement) :
    Dans un état lamentable il y a une dizaine d'années, cette place a heureusement été très récemment rénovée, qu'il s'agisse des statues d'angle (chacunes dédiées à l'une des grandes villes de France) :
    Ou encore des candélabres de style Empire (je ne sais pas si c'est vraiment le terme approprié ?), mais dont j'ai toujours adoré le design et les couleurs, personnellement :
    Bon. Si ce Post vous fatigue (et c'est vrai qu'il risque d'être long, plus de 50 photos, et en plus, du blabla à n'en plus finir, vous savez bien à quel point je peux être bavard, lol !), vous pouvez toujours marquer une petite pause sympathique en vous réservant une gentille nuit pas chère à l'hôtel Crillon, juste à côté de l'ambassade de nos amis (???) américains :
    Encore plus beau (si possible !) que la rue Royale, la magistrale enfilade des arcades de la célèbrissime rue de Rivoli :
    J'ai beau adorer la montagne, et vouloir y passer tout mon temps, il faut tout de même bien admettre que, quitte à être contraint de vivre dans une grande ville, il serait tout de même plutôt difficile de trouver mieux que la nôtre (je trouve, quoi...). D'autant plus qu'au sein même de ces quartiers ultra hyper friqués (ça n'est rien de le dire !), on peut aussi de temps en temps tomber sur de très sympathiques boutiques, comme par exemple celle de Soisik, 238, rue de Rivoli, qui propose non seulement de la très jolie vaisselle, avec de belles incrustations de filets métalliques :
    Mais en outre de superbes "customs" de Converse, que vous ne verrez certainement pas aux pieds de tout le monde :
    Ceci dit, les prix n'étaient pas affichés, donc rien ne dit que ce soit spécialement bon marché, surtout au voisinage de la très célèbre place Vendôme :
    L'endroit de Paris où l'on s'approche tout de même des hôtels les plus luxueux du monde, à juste titre, d'ailleurs (le Meurice et le Brighton) :

    Sans même parler du fabuleux salon de thé "Angélina", de réputation quasi mondiale, dont l'extérieur plutôt banal ne laisse hélas pas augurer de sa décoration intérieure très étonnante, même si plutôt dans le genre très "kitsch" (on va dire) :
    Quoi qu'il en soit, une chose est sûre & certaine : si vous n'avez jamais bu un chocolat chaud chez Angélina, et bien... vous n'avez jamais bu de chocolat chaud, en résumé !
    Autre chose assez surprenante tout au long de ces magnifiques arcades de la rue de Rivoli : c'est qu'il y a probablement dû y avoir au départ une sorte de cahier des charges relativement contraignant (j'ai eu la flemme de vérifier sous Google, mais après tout, rien ne vous en empêche, malgré toutes les conneries que l'on peut lire sur Wikipédia !), vu que toutes les mosaïques se résument à ces deux seuls modèles imposés :

    Vingt heures : c'est CE moment magique où la lumière commence vraiment à se transformer, pour rendre Paris encore plus beau que Paris (oui, je sais, ce n'est pas facile, mais c'est possible, croyez-moi !) :
    Et alors là (non, je vous assure, ce n'est ABSOLUMENT pas un hommage à notre cher Jean-Marie !), je suis particulièrement content de ces deux photos de la statue de Jeanne d'Arc, située place des Pyramides, à tel point que je vous les ai à peine compressées, de sorte que si vous souhaitez les télécharger en fond d'écran, ça ne devrait pas si mal rendre, finalement :

    Peu après, l'inévitable Palais Royal, assez peu intéressant en lui-même, mais surtout pour ses jardins intérieurs absolument fabuleux (et lorsque qu'ils auront définitivement viré les colonnes de l'autre taré de Buren, cet endroit redeviendra enfin aussi splendide qu'il l'était au début du siècle) :
    Début de siècle qui vaut d'ailleurs à ce quartier un assez grand nombre de stations de métro Guimard, comme il en subsiste assez peu à Paris, sinon dans le XVIème et le XVIIème :
    Un peu plus loin, cet endroit fabuleux :
    Où si vous jouissez de revenus, disons, d'environ 500 000 Euros mensuels, vous pouvez vous offrir de très très belles choses, parfois même meilleures qu'en face (c'est pour dire, lol !) :
    Sachons - au passage - être narcissique quand il le faut... Une photo dont je suis très très fier (notamment pour sa lumière), mais dont vous ne sauriez apprécier tout le sel sans cliquer dessus pour l'agrandir :
    Plus guère de marche, désormais, jusqu'à la fin de ma soi-disant "randonnée", mais cependant encore de très belles choses à voir, notamment l'Oratoire du Louvre (lieu très chargé d'histoire, que je vous invite à découvrir directement sur leur site) :
    Saint-Germain l'Auxerrois, l'une des plus sublimes églises gothiques de Paris :
    Et alors là, très curieusement, c'est précisément à cet endroit précis que la très luxueuse rue de Rivoli se transforme d'un seul coup en une sorte de "souk" ultra commerçant uniquement dédié aux marques hyper branchées :
    Ce qui, soit dit en passant, doit être relativement endémique, si l'on en juge par ces clichés (qui doivent bien avoir cent ans d'âge, au bas mot, non ?) :

    Enfin bon... Me voici enfin arrivé au bout de mon long périple (que du bonheur, donc !), avec ce merveilleux monument, la tour Saint-Jacques, sorte d'énigme parisienne qui fascina toute sa vie André Breton, fantastique écrivain qui n'était tout de même pas la moitié d'un con, vu qu'il était verseau ascendant balance, tout comme moi, arf, arf !!!
    Bon. Bref ! J'arrête de me la péter grave, là, pour conclure d'une part avec la nouvelle maison de Monsieur Delanoé (l'Hôtel de Ville) :
    Dont le programme politique ne vaudra jamais, quoi qu'on en dise, celui du VRAI Delanoé, Gaspard, en l'occurrence, le seul et unique digne de ce nom !
    Et, comme je vous l'avais déjà dit, j'étais tout de même un tout petit peu à la bourre, sur le coup de l'invitation de cette soirée (sinon, je me me serais bien fait XVIIème=>XIIème sans le moindre problème)... Et donc : il ne faut jamais être impoli avec ses hôtes (surtout quand ils vous filent quasiment gratos des Nikon de folie, quoi)... Du coup, histoire d'arriver bien à l'heure, j'ai sauté dans un taxi dès que j'ai pu, ce qui m'a permi "à l'arrache" cette ultime photo de la "grande" bibliothèque :
    Et bien voilà, c'est tout, c'est terminé (ouf, enfin... Putain, plus d'une d'une dizaine d'heures passées à faire ce Post, soyez donc gentils - oui, je sais, je parle dans le vide, là - de prendre une toute petite minute de votre précieux temps pour laisser un petit commentaire, qui fera toujours chaud au coeur) !
    Mais tout de même... J'allais oublier une chose, cruciale, d'ailleurs... C'est que lorsque les vainqueurs de rallyes, ou même, tout simplement du Tour de France, emportent la première place, ils ne manquent jamais d'attribuer une partie de leurs performances à la qualité de leurs mécaniques, n'est-ce pas ?
    Adoncques, voilà, je vais pour ma part faire pareil : un grand merci à ma marque chérie Reebok Freestyle, pour m'avoir permis d'avoir accompli ce long périple en m'étant tout le temps senti parfaitement à l'aise :
    En plus : c'est jaune, c'est provocant, ça attire tous les regards, bref... J'adore, quoi ! C'est géant !!!

    Libellés : , , , , , ,