L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • lundi, novembre 26, 2007

    SAINT-LOUIS-EN-L'ÎLE (ORGUE)

    (Journée du patrimoine)...
    Aujourd'hui samedi 15/09, il se trouve que j'étais invité par un collègue à la présentation officielle des grandes orgues de Saint-Louis en l'Île, autant dire que je n'allais pas louper une occasion pareille !
    Malheureusement (ou heureusement ?), c'était aussi le jour de manifestations diverses et variées dans le secteur Bastille, de sorte que j'ai dû faire une bonne partie de ce petit trajet à pied - juste assez pour constater que le fameux glacier Berthillon (et ses incommensurables queues) n'avait rien perdu de sa notoriété :

    Arrivée à 17h15, donc, devant l'église de Saint-Louis en l'Île, une église de style jésuite dans le plus pur style Louis XIV, bâtie entre 1664 et 1677 par quatre architectes, dont le bien connu François Le Vau (1613-1676), frère cadet du célèbre Louis Le Vau, le principal maître d'œuvre de Versailles :

    Dès l'entrée, on est bien sûr accueilli par cette belle statue en bois de notre très fameux Roy Saint-Louis (1214-1270) :

    Au-dessus de laquelle trône ce magnifique instrument, un orgue Aubertin de 2004 à transmission mécanique (51 jeux, tout de même, avec pas loin de 4000 tuyaux ! Et si vous voulez tout savoir sur les orgues de Paris, c'est ici, tout simplement) :

    Bien sûr, je ne doute pas que vous ayez l'habitude de ce genre de vues... C'est pourquoi je vais cette fois-ci vous emmener faire une petite visite au balcon, au pied de cette forêt d'étain, le principal métal utilisé pour les tuyaux de facade (dits tuyaux de "montre"), ce qui explique au passage le coût exorbitant de tels instruments, en l'occurence pas loin de 2 millions d'Euros pour celui-ci :

    Petite vue (enfin non, grande vue, à vrai dire !) sous les tuyaux de la montre de 16', autrement dit seize "pieds", seize fois 0,33 cm, soit 5,30 m :

    Chose que beaucoup de gens ignorent (et pour cause) : c'est qu'un orgue est souvent presque aussi profond qu'il n'est large, et que sur les côtés et dans ses entrailles trouvent place un nombre infini de tuyaux qui ne sont justement pas tous en étain, comme par exemple ce bourdon de 16' (quand on a le goût de la perfection, on utilise le cerisier, sinon, on se contente de merisier, moins onéreux) :

    Petite vue du positif (la partie la plus en avant, qui semble une réplique du grand orgue en miniature, on le voit très bien sur la première photo de l'orgue ci-dessus) :

    Moi qui aime l'altitude, ça tombe à pic (si l'on peut dire) :

    Et maintenant, place à la musique avec l'excellent titulaire Vincent Rigot, comme toujours impeccable dans son jeu et ses registrations :

    Avec ce jour-ci un superbe programme particulièrement bien étudié (Brühn, Bach, Vivaldi, Brahms, Vierne), qui comprenait en plus deux de mes œuvres préférées, le choral "Schmücke dich, O liebe Seele" de J.S.Bach, et le dixième (et très étonnant) choral de J.Brahms :

    Admirez le "jeu de jambes" (car mine de rien, on joue presque toujours à trois claviers sur un orgue : deux pour les mains, un pour les pieds, et c'est loin d'être l'aspect le plus facile de l'instrument) :

    Peut-être vous demanderez-vous à quoi servent tous ces gros boutons en bois de part et d'autre de l'organiste :

    Et bien, ce sont exactement comme les boutons de timbre d'un synthétiseur de nos jours : à chaque fois que l'on en actionne un, cela met en branle un nouveau jeu (c'est à dire un timbre différent, avec une rangée supplémentaire de tuyaux) :

    Dont la "mythique" Dulciane 32' (je dis "mythique", parce que si vous calculez bien, cela correspond à des tuyaux de onze mètres !!!) :

    Bref, en résumé, une fin d'après-midi "magique" : occasion unique, orgue somptueux (avec un très beau jeu de Vox Humana, ce qui n'est pas toujours gagné), organiste hors de pair, et en prime, à la sortie, petit apéritif, avec le soleil couchant et un un beau ciel typique de l'Île de France sur Notre-Dame de Paris :

    Bonum vinum et musica laetificant cor hominis !

    Libellés : , , , ,

    27 commentaires:

    Anonymous Bruno Lajoinie a dit...

    cher Vincent
    j'ai parcouru Paris et avec toi et j'ai apprecié ces promenades documentées et vivantes grace à ton stylez et ton érudition...
    merci aussi pour cette visite de l'orgue de saint louis en l'île ou l'on pouvait percevoir, tant ton enthousiasme était grand, les sons issus de cet orgue magnifique...
    à York, il existe une cathedrale, la York minster, dotée egalement d'un superbe instrument que nous allons écouter lors des even songs ( petites messes protestantes accompagnées par l'orgue et des chorales venues de toute l'angleterre, qui se déplacent pour animer ces célébrations...superbe...)
    je te remercie de ces voyages et je t'embrasse, mon cher cousin, en esperant te revoir tres bientôt...
    Bruno L.

    dimanche, 16 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Wouarffff !!! Mon cousin qui laisse un Comment ici, c'est grandiose, quoi, tellement inaccoutumé...
    Mais bon. Bien sûr qu'on va se revoir très bientôt !!!

    lundi, 17 septembre, 2007  
    Anonymous FredB a dit...

    Merci pour la visite, surtout à cet endroit que le commun des mortels ne peut pas atteindre en temps normal. On ressent bien la passion pour la musique :) Et l'aspect pédagogique se révèle tout aussi captivant : je découvre l'histoire de la longueur des tuyaux, dont je n'avais pas idée...
    Bravo ! :)))
    (et merci beaucoup pour les commentaires sur ParisAvant... :))

    mardi, 18 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Mais de rien (faut se soutenir, en tant que blogueurs) !!!
    Et à propos de tuyaux, petite précision de l'organiste (parce que je me demandais comment il pouvait bien y avoir un jeu de 32' - onze mètres - dans un buffet de sept mètres à tout casser) : il s'agit en réalité de tuyaux "coudés", soit cinq mètres horizontaux et cinq autres verticaux. Sans influence notable (paraît-il) sur la beauté du son, par rapport à un tuyau d'un seul tenant.

    Voilà. Fin du cours (lol) !

    mardi, 18 septembre, 2007  
    Anonymous FredB a dit...

    Ca fait un peu boyaux :) J'ai appris, et rares sont les blogs où l'on peu apprendre...

    mercredi, 19 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Haha, merci... mais le tien en fait partie !!!

    Dans le (même) genre, il y aussi mon Blog de cinéma, fait sur le même modèle, avec un index en en-tête (un peu plus de cinquante films, pour l'instant) :

    http://vincentthe1.blogspot.com/

    mercredi, 19 septembre, 2007  
    Blogger Marie-Laure A a dit...

    merci pour cette visite et ces photos Vincent.Bien sûr,on perd les dimensions de l'instrument qui semble tout à fait monumental par la description! je n'avais jamais vu "l'arrière boutique"!

    jeudi, 20 septembre, 2007  
    Anonymous Fabienne a dit...

    Bon je n'ai pas réussi à laisser un message en temps voulu, ça doit être un problème d'ordi, espérons que ça va passer; enfin oui, mille merci à toi Vincent, car j'ai fait partie des privilégiés qui ont pu être aux côté de l'organiste, Vincent, qui nous a emmenés très très loin, avec une musique sublime et une interprétation du même ordre. ça a été un moment vraiment apaisant, très agréable, quoi.

    Ce que je me suis dis, en le voyant actionner: pédalles, boutons, claviers en même temps (bonjour l'indépendance!!!!) à un tempo de folie, le piano c'est facile, mais on m'a répondu que c'est différent. En tout cas, c'est autant impressionant à voir qu'à entendre.
    Enfin en bas, le son est différent, normal, mais personnellement, une fois dans la tribune, je n'avais plus du tout envie de bouger...

    samedi, 22 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    C'est vrai que c'est impressionnant à voir (surtout quand le curé, ou je ne sais pas qui, est venu lui poser des questions pendant qu'il improvisait sur deux claviers, et que ma foi, ça n'a pas eu l'air de le perturber plus que ça, ha ha, y en a qui sont bons, quand même, lol !)...
    C'est vrai que le piano, c'est très différent, avec tout le travail sur le modelé du son, la précision de la pédale, etc... mais ça ne veut absolument pas dire que c'est plus facile ou plus difficile ! De toute façon, le concept n'est pas là : c'est que tout instrument, même le plus simple (et là, je pense par exemple aux tablas dans les musiques de l'Inde), devient d'une exigence absolue à partir du moment où il est poussé à son point de virtuosité le plus extrême...
    Et ça n'a pas de fin (heureusement, sinon, on s'ennuierait, lol) !!!

    dimanche, 23 septembre, 2007  
    Anonymous ccil a dit...

    Nice cet article, moi qui n'y connais rien, ça impose le respect tout de même un engin pareil pfiouu

    lundi, 24 septembre, 2007  
    Anonymous ccil a dit...

    très simpa aussi ton lien, merci!

    lundi, 24 septembre, 2007  
    Anonymous zoun a dit...

    en plus ça le fait avec la toccata que j'adore!

    on s'y croirait là dans l'eglise ^^

    vendredi, 28 septembre, 2007  
    Anonymous zoun a dit...

    Merci pour l'excellent "Paris avant!"
    tu nous fait tjrs découvrir des super sites

    heureusement que t'es là mo,n vincent!

    vendredi, 28 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci, merci, mon zouzoun !
    Pour la musique, j'aurais bien mis l'un des deux chorals dont je parle dans le texte, mais bien sûr, sur Radioblog, le choix classique est plutôt très limité, lol !!!

    vendredi, 28 septembre, 2007  
    Anonymous fabienne a dit...

    ce ne sera plus d'actu, mais j'ai pas beaucoup de temps... c'est agréable de te lire, en tout cas, je voulais juste commenter sur la virtuosité des instruments, c'est vrai, c'est comme les langues ça ne s'arrête jamais, on y trouve toujours quelque chose de nouveau, d'où l'intérêt du truc. Et c'est vrai aussi que le piano c'est un instrument particulièrement complexe, avec son toucher et tout et tout, et puis le fait de ne jamais jouer sur son instrument c'est quelque chose de toujours perturbant...
    à plus
    fab

    vendredi, 28 septembre, 2007  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Certes, jouer sur des pianos différents à chaque concert, ça peut effectivement être assez perturbant (encore qu'on finisse par s'habituer)... Mais imagine-toi à la place des organistes : ils naviguent entre un instrument à vingt jeux à clavier électronique, un autre à quarante jeux à traction manuelle, un autre à cent jeux où tout est automatisé, sans même parler des formats de pédalier qui sont (souvent) différents...
    Bref, je suppose qu'on finit aussi par s'y habituer, à force... Mais ça ne doit pas être facile !!!

    vendredi, 28 septembre, 2007  
    Anonymous Unter a dit...

    Mate ça aussi bébé !
    http://spicylife.hautetfort.com/archive/2007/09/28/verticale-lumiere-couleur.html
    Joli, hein ?

    mercredi, 03 octobre, 2007  
    Anonymous Elisa a dit...

    Quelle chance de profiter d´une telle beauté Vincent. J´adore.
    Tes prises depuis tous ce coins sont belles.
    Merci de partager
    Amitiés
    Elisa

    mercredi, 23 juin, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Chère Elisa...
    Merci beaucoup de tes toujours très rapides compliments !
    Mais très honnêtement : je crois qu'il doit être plutôt assez difficile de faire une "vilaine" photo sur cette île sublime...
    Ou alors, c'est que l'on n'est vraiment pas doué, lol !

    mercredi, 23 juin, 2010  
    Blogger Vincent qui joue de l'orgue a dit...

    Je confirme. L'île est un des plus beaux endroits de Paris. Venez vous y perdre...

    jeudi, 08 juillet, 2010  
    Blogger Hana de Prague a dit...

    Bonjour Vincent, j´ai trouvé votre article en cherchant des informations sur l´orgue de l´église Saint-Louis en l´Ile. Si vous êtes d'accord je voudrais metre un lien vers votre article sur mon blog dans l'article sur l' église qui sera publié le 13 juillet.
    Et je voulais vous dire encore que ce n´est pas la première fois que j'ai ouvert votre blog, je le suivais régulierement au passé et j'espere que tout ira bien pour vous et que vous nous ecrirez encore beaucoup d'articles intéressants pareils.
    Hana

    jeudi, 04 juillet, 2013  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Je vous en prie, je suis totalement d'accord avec la citation de mon article !
    Par contre, je suis assez malade depuis le mois de juillet 2011, et je ne peux plus me promener, hélas... Mais ce Blog reste toujours ouvert vers le passé, et c'est l'essentiel, n'est-ce pas ?

    jeudi, 04 juillet, 2013  
    Blogger Hana de Prague a dit...

    Merci, Vincent, pour ta disponibilité et pour tes gentils mots à propos de mon blog. Il s´agira alors d´un lien vers cet article.
    Oui, j´ai lu ici sur ton blog ce qui c´était passé et je te souhaite, vraiment de tout mon coeur, un bon retablissement.

    jeudi, 04 juillet, 2013  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci beaucoup, Hana... Si vraiment ton souhait marche réellement, alors merci encore plus !

    jeudi, 04 juillet, 2013  
    Blogger Hana de Prague a dit...

    [6] Merci, Vincent, aussi pour ton autre message. Les photos sont impressionantes! Je ne les ai pas vues! Alors si tu est d´accord, j´utilise plutot cet autre lien.

    jeudi, 04 juillet, 2013  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Oui, bien sûr que je suis d'accord.. D'autant plus que cet autre lien est non seulement plus rare, mais aussi très peu connu des gens !

    jeudi, 04 juillet, 2013  
    Blogger Hana de Prague a dit...

    D'accord, merci encore. L´article sera dédié à l'église (où j'ai fait beaucoup de photos l'année passée). J'ai admiré le joli buffet d'orgue, pour ca j'ai fait des recherche et je suis tombé sur ton article. J'envisage donc écrire si mes lecteur veulent savoir de plus de l'orgue, ils peuvent trouver plus d' informations et des jolies photos sur ton blog en donnant le lien.

    jeudi, 04 juillet, 2013  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil