L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • lundi, juin 01, 2009

    RUE CERNUSCHI

    Encore une minuscule voie du XVIIème :

    Mais en ce moment, pour cause d'examens, je n'ai hélas pas un temps énorme à consacrer à mes vadrouilles dans Paris, du coup, je me limite pour l'instant aux petites rues autour de chez moi, où il y a néanmoins tout de même toujours du "beau linge" à voir, comme on dit... Juste pour mémoire, Monsieur Henri Cernuschi (1821-1896) fut en effet un avocat, économiste & banquier italien, naturalisé français en 1877, et pratiquement fondateur de l'actuelle Paribas, ce qui explique qu'il ait pu s'offrir un hôtel particulier aussi considérable près du parc Monceau, qui abrite actuellement le passionnant Musée éponyme (Cernuschi, donc), entièrement consacré à l'Art asiatique, dont lui-même fut toujours un fervent adepte !
    Cette toute petite rue - à peine 200 mètres de long - attaque d'emblée très fort dès le N°20 (ou encore, N°79, rue de Tocqueville) avec un très bel hôtel, aujourd'hui propriété du Syndicat National des Médecins :

    Ce qui, bien sûr, n'est qu'une sorte de résumé de toute la rue dans son ensemble, puisque celle-ci s'avère bardée d'hôtels particuliers en tous genres, à commencer par celui-ci, au N°18 :

    Bon. Même si je ne détesterais pas y vivre (à supposer qu'on me l'offre), il faut tout de même admettre que c'est un peu n'importe quoi, au niveau du style...

    Il ya du "pseudo-grec", du "pseudo-romain", du "pseudo-baroque", etc, etc... Bref ! Je ne suis pas franchement convaincu :

    Celui immédiatemment attenant, au N°16, a au moins le mérite d'être cohérent, non sans un certain charme, d'ailleurs :

    Juste en face, au N°11, un immeuble de 1911 dû à Mr Lefebvre, qui de prime abord ne paye pas de mine :

    Mais dont toutes les fenêtres du rez-de-chaussée sont ornées d'assez étonnants cartouches tels que ceux-ci (que l'on doit en réalité nommer "mascarons", comme vous pourrez l'apprendre grâce aux commentaires très pédagogiques de certaines lectrices) :

    "Étonnants", car quoi que sculptés dans la pierre la plus dure, ils offrent curieusement l'apparence de l'argile (vous ne trouvez pas ?) :

    Au N°6, plus "banal", mais toujours agréable lorsque l'on a la chance d'y habiter, une série de jolies loggias :

    Auxquelles fait face (N°5) le plus bel et le plus étonnant immeuble de la rue, car ce style "flamand" s'avère plus que rarissime dans la capitale (actuelle propriété de TV France International) :

    Quoique le N°7, immédiatement adjacent, ne s'avère pas mal non plus, dans son genre plus classique :

    Et voilà, c'est à peu près tout (déjà pas si mal, non, pour une si petite rue) ?

    Totalement "hors-sujet" (comme disent les profs !), un tout petit aperçu sur la prometteuse rue Daubigny adjacente, qui fera certainement l'objet d'un article ultérieur :

    Patience... C'est pour bientôt !

    Libellés : , ,

    8 commentaires:

    Anonymous SurfAnna a dit...

    Très mimi, la maison flamande rouge framboise écrasée ! J'adore aussi le nom de la rue... En fait il me rappelle surtout le nom de la ville d'origine de ma chère grand-mère : Czernowitz. :)

    vendredi, 05 juin, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Tant que ce n'est pas Tchernobyl... On va dire que tout va bien, lol !!!

    vendredi, 05 juin, 2009  
    Anonymous Maryvelines a dit...

    Pardon de débarquez chez vous et de commencer par faire une remarque. Concernant les cartouches, pour ce que j'en sait, ce terme ne s'applique pas aux mascarons.
    Explication par l'image :
    http://www.flickr.com/photos/philolep/

    Ceci dit, toutes mes félicitations pour la qualité de votre travail photographique et le sérieux de vos reportages. J'apprécie beaucoup ce que vous faites pour les amateurs d'architecture. Continuez !

    samedi, 06 juin, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Tout d'abord, merci pour ces nombreux compliments (si, si, ça me touche beaucoup) !
    Par contre, inutile de s'excuser : au contraire, une journée où l'on apprend quelque chose n'est jamais une journée de perdue (n'est-ce pas) ?
    Cliquez directement ici, pour gagner du temps !

    samedi, 06 juin, 2009  
    Anonymous Anonyme a dit...

    bravo VINCENT je vois que ton travail a encore payé
    GILLES

    dimanche, 07 juin, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci bien ! Et puis c'est toujours sympathique, quand ceci permet aussi (comme c'est le cas) de découvrir le travail des autres...

    dimanche, 07 juin, 2009  
    Anonymous Anonyme a dit...

    pour les copains de vincent
    vincent ne va pas tres bien prenez contact avec lui
    gilles

    jeudi, 25 juin, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci Gilles !
    Effectivement, je viens de passer trois semaines à l'hôpital, et même une fois dehors, ce n'est pas encore ça... Mais espérons que tout ira mieux d'ici peu de temps !

    lundi, 06 juillet, 2009  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil