L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • jeudi, avril 23, 2009

    RUE DULONG

    Encore une petite rue du XVIIème !
    Cette modeste promenade - en cette sublime journée du jeudi 23/04/09 - a commencé gare de Pont Cardinet, au carrefour du boulevard Péreire et de nombreuses autres rues (Cardinet, de Rome, Jouffroy d'Abbans, et, donc, Dulong), même si cette vaste place ne porte pas le moindre nom :

    Très récemment ravalé, le bâtiment en béton et "briquettes de Vaugirard" - dû à Julien Polti (1877-1963) - date en réalité de 1923 :

    Ce qui est en soi assez postérieur, je pense, à la plupart des bâtisses de la rue Dulong, en majorité de vieux ateliers surmontés de modestes immeubles de 3 ou 4 étages :

    Et ceci du début jusqu'à la fin - ou plus exactement de la fin jusqu'à son début, autrement dit rue des Dames :

    Avec, bien sûr, pas mal de petites surprises inattendues au passage, à voir plus loin (sinon, je ne me donnerais pas tout ce mal à faire un article !)... En attendant, c'est une rue vraiment archétypique de la plaine Monceau au début du siècle avant-dernier, avec son mélange (outre les anciennes boutiques sus-citées) entre des immeubles en briques des années 1930 :

    Du pur et très bel Haussmann, au N°62 (admirez les balcons !) :

    Voire même un mélange des deux, pas si iconoclaste que cela, du reste :

    Ne serait-ce la situation particulièrement cachée de cette minuscule rue (500 ou 600 m), aurait-elle réussi à conserver cette "mixité", si rare de nos jours à Paris, loin des grandes "percées" aveugles de la fin du XIXème siècle ?

    Toujours est-il que s'y cachent pas mal de curiosités, à commencer par ce superbe petit pavillon qui "fleure bon la misère" (en réalité, passage du Commandant Charles Martel - 1867-1924, officier de marine, adoncques, ce n'est pas lui qui a "vaincu les arabes à Poitiers", désolé de vous décevoir, lol !) :

    Au N°44, une ancienne institution, ou peut-être, comme on le disait autrefois, "maison de redressement" ?

    En tout cas, l'on ne mélangeait pas "les torchons et les serviettes" à l'époque, la preuve, lol !

    Tout à fait au début (N°7), un étrange immeuble sans doute destiné aux gens allergiques à la lumière :

    Sauf que je débloque complètement, là... Non, en réalité, il s'agit de l'un des (sûrement rares) entrepôts parisiens de la RATP (Hi, Dominique !) :

    Pour tout dire, cela m'a vraiment étonné, tout à l'heure, de me retrouver face à une "usine" de ce genre en plein XVIIème... Mais c'est peut-être là où j'ai aussi compris pourquoi j'aimais tellement ce quartier de Paris. Car la banlieue où j'ai grandi jusqu'à 25 ans (Levallois-Perret, autrefois la "ville des voitures", avant son entier "relookage" par le sieur Balkany), offrait très exactement ce genre d'aspect composite : un pavillon, un garage, un très bel Haussmann, une usine, de nouveau un immeuble plus modeste en "pierre de Paris", etc, etc...

    Un peu plus loin, au croisement avec la rue Legendre, un lycée non identifié, mais depuis lequel on entrevoit une autre curiosité :

    L'église luthérienne de l'Ascension (N°47-49) :

    Sur laquelle il m'a été pour l'instant impossible de trouver le moindre renseignement, mais qui doit probablement dater, en gros, de l'époque de la gare de Pont Cardinet mentionnée au début :

    Et pour finir, spéciale Kassdédi à SurfAnna, qui adore les dessus de portes originaux (au N°39) :

    Voilà tout pour aujourd'hui ! Joli post, n'est-ce pas ? Surtout pour une si petite rue, "vieille voie datant du village des Batignolles, et dont certains des immeubles ont gardé l'ancien alignement" (Rodolphe Trouilleux, Guide du Promeneur du XVIIème Arrondissement), comme quoi je ne m'étais pas trop trompé, finalement... Dernier petit détail, pour la route : à noter que Guy de Maupassant (1850-1893) a habité quelque temps au N°83 de cette même rue (d'après le Dictionnaire Historique des Rues de Paris de Jacques Hillairet).

    À bientôt, pour une visite guidée du square des Batignolles (que j'ai effectuée ce même jour dans la foulée, il faisait tellement beau, mon NIKON adore ça) !!!

    Libellés : , ,

    5 commentaires:

    Anonymous SurfAnna a dit...

    Wouaaaah, quelle superbe promenade encore ! je crois que je connais quelqu'un qui habite dans cette rue. En tous cas, le nom me dit quelquechose (Dulong). Effectivement, les linteaux de porte sont superbes, je les kiff grave. ;-)

    samedi, 25 avril, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Certes, j'aurais pu le préciser dans le corps du texte, mais j'ai oublié, alors voilà, je me rattrape : Pierre Louis Dulong (1785-1838, né le 13 février, encore un verseau, youpi !) fut un chimiste de renom, célèbre pour ses travaux sur les acides, et surtout sur la chaleur (son nom est même gravé, paraît-il, sur l'un des piliers de la tour Eiffel). Et pour être tout à fait complet, cette rue qui porte désormais son nom s'appelait autrefois Saint-Étienne...
    En tout cas, merci pour les compliments, et à bientôt pour une nouvelle promenade bien plus verdoyante !

    samedi, 25 avril, 2009  
    Anonymous Anonyme a dit...

    ben , je suis né juste 160 ans pile après Dulong : cela me fait une petite jambe ... La loi de Dulong et Petit est toujours enseignée à l'Université : elle dit que la capacité calorifique molaire des métaux est très simple : elle vaut à haute température 2fois 3/2 RT /T ,soit 3R, ce qui vous fait une belle jambe , je suppose ...merci pour vos balades-photos guerinsylvie

    dimanche, 12 juillet, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Et beh... On en apprend tous les jours (vu que je ne connaissais absolument rien à cette fameuse loi, lisible pourtant sur Wikipédia) !
    Après tout, l'essentiel, c'est de rester entre nous : vive les verseaux (je suis du 25 janvier), lol !!!

    lundi, 13 juillet, 2009  
    Blogger Philippe Olivier a dit...

    J'ai écrit deux ou trois pages (lien ci dessous) sur la rue Dulong qui vous amuseront peut être ou vos lecteurs - j'en ai édité une petite plaquette qui vient d'être imprimée,
    merci pour votre promenade qui m'a aidé à écrire mon texte
    cordialement, HVD

    http://hilarion.over-blog.com/splendeurs-et-misères-de-la-rue-dulong-1

    samedi, 08 mars, 2014  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil