L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • dimanche, juillet 12, 2009

    HÔPITAL LARIBOISIÈRE

    Enfin du nouveau !
    Après un mois d'absence sur ce site, au demeurant justifié d'une façon assez traumatisante par mon propre séjour en
    ce lieu (suite à une plutôt grave crise d'épilepsie, et oui...), me voici enfin de retour, occasion inespérée pour vous offrir tout à la fois la description de l'un des plus beaux hôpitaux de Paris, et mon tout premier article sur le dixième arrondissement, accompagné donc de près d'une trentaine de photos !

    Une fois traversée cette discrète porte d'entrée, n'hésitez donc pas à découvrir ce magnifique hôpital, qui d'emblée vous accueillera par un très classique jardin et une imposante chapelle :

    Tous deux entourés par dix immenses bâtiments d'une allure certes militaire (l'ensemble de la taille de la toute voisine gare du nord !), mais qui contrairement aux apparences, furent dès leur construction en 1854 consacrés à la médecine, et font d'ailleurs partie depuis 1975 des monuments historiques :

    Superbes, n'est-ce pas ? La personne créatrice ne fut autre que celle à laquelle l'endroit rend toujours hommage, Élisa de Lariboisière (1794-1851), épouse du comte du même nom, tous les deux d'autant plus destinés à faire une telle donation qu'ils ne disposaient d'aucuns héritiers :

    Bien évidemment, il est toujours préférable d'avoir accès à ce lieu en tant que simple visiteur, plutôt que de s'y retrouver contraint et forcé par la bonne volonté du SAMU - ce qui fut hélas mon propre cas, même si je ne devrais absolument pas dire "hélas", vu que les tout premiers jours limités aux intérieurs s'avéraient déjà fort séduisants :

    Donnant très peu de temps après libre accès au vaste panorama du dehors :

    D'autant plus appréciable en cette seconde quinzaine du mois de juin 2009 que le temps s'est pratiquement révélé d'une telle beauté presque tous les jours, la preuve :

    La dernière semaine, ma santé commença enfin à remontrer le bout de son nez, encourageant une gentille infirmière à me faire participer à sa grande passion pour la promenade du second étage (porte 14, à droite, si cela vous tente), dont elle appréciait beaucoup le panorama sur le Sacré Coeur, et sa variation magique des pierres grises aux pierres blanches en fonction du climat :

    Vu de ce même étage, je trouvais de mon côté la filiation entre le Sacré Coeur et la chapelle de Mme Lariboisière tout aussi séduisante :

    Bonne raison d'ailleurs pour me permettre d'introduire la fin de cet article autour de cette fameuse chapelle :

    Qui entre autres nombreux points, me fascinait tout d'abord par la rarissime disponibilité au rez de chaussée d'un très beau piano à queue de marque Gaveau, auquel on me donna très vite accès une ou deux heures par jour, indescriptible baume au coeur dans un tel endroit !

    J'ai beau ne pas être officiellement très "catholique", il n'empêche que ce lieu m'a toujours semblé très agréable et rassurant...

    En partie du fait qu'il n'y avait curieusement, étant donné la capacité d'accès de l'hôpital, presque jamais personne :

    Mais aussi du fait que chrétien ou pas, rien ne me dispensait d'interpréter et de ressentir - sans même le vouloir consciemment - un grand nombre d'objets au second degré, qu'il s'agisse du tableau du Christ ("Jésus est condamné à mort"), de l'autel, ou de la cloche de prière :

    Bref ! D'une façon très curieuse et très étonnante, si j'excepte mon traumatisme des deux premiers jours, cet hôpital se révéla en réalité d'une incroyable puissance sur mon corps, mon coeur, mon esprit et mon âme, de sorte qu'au lieu de tout regretter (comme c'est le plus souvent le cas), il s'avère que seule une infinie reconnaissance me semble représenter une vision réaliste des choses. Étrange, n'est-ce pas ?

    Quoiqu'il en soit, encore une fois toutes mes excuses d'avoir sans doute, pour une fois, parlé davantage de moi-même que de la pure architecture de l'endroit...

    En guise de conclusion, histoire de me faire pardonner, cinq ultimes photos consacrées au magnifique mausolée en hommage à Émilia de Lariboisière, que j'espère vous apprécierez tout autant que moi :

    Et si en prime, quelqu'un avait une idée de la personnalité des deux sculptures latérales (Saint Jérôme à gauche, jour de la naissance de Mme la comtesse ?), merci d'avance pour le commentaire !

    Petit P.S : Ma santé s'améliorant peu à peu, je n'ai pas pu résister vendredi 10/07 au plaisir d'une ballade dans le très fameux parc Monceau, rempli, fleuri et ensoleillé comme rarement. Provisoirement à voir ici, autrement dit juste après, en respect vis à vis de l'hôpital, lol !

    Libellés : , , ,

    7 commentaires:

    Blogger Cioara Andrei a dit...

    Foarte interesant subiectul prezentat de tine.M-am uitat pe blogul tau si imi place tare mult
    Sigur am sa mai revin. O zi buna!

    mardi, 14 juillet, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Hum, hum, hum... Certes, je parle un peu certaines langues, mais pas celle-ci, que je n'ai d'ailleurs même pas identifiée, garanti !
    Heureusement, Google dispose de magnifique outils en cette occasion, qui m'ont permis rapidement d'arriver à ces deux solutions, l'origine (roumaine) et le sens du texte : "Très intéressant sujet présenté par tine.M (peut-être Martine ???). J'ai oublié votre blog et je l'aime beaucoup. Bien sûr j'étais de retour. Bonne journée!"...
    Merci donc, de ma part, à la première lectrice de ce lointain pays !

    mardi, 14 juillet, 2009  
    Blogger startine a dit...

    Il me semble que c'est du latin !!

    Avec tes imprécations religieuses, tu as réussi à réveiller l'âme d'un ancien paroissien romain du VIIème siècle (ou arrondissement ? ) qui s'est mis à l'internet par delà les siècles pour communiquer avec toi ;-)

    samedi, 25 juillet, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Oh que non, ce n'est pas du latin, sûr et certain !
    Maintenant, si ceux du VIIème siècle commencent à se mettre à Internet, on ne peut pas non plus trop savoir ce qui se passe dans leurs cerveaux...

    samedi, 25 juillet, 2009  
    Blogger startine a dit...

    Voilà, j'ai trouvé, c'est du ROUMAIN !!!
    Tu vois, roumain, romain, je n'étais pas loin. On arrive à comprendre le contenu tellement c'est proche du latin.

    Il existe même un site O zi Buna : http://www.ozibuna.net/

    Sinon, va faire un tour sur le site de SurfAnna à la date du 27/7, ça va te plaire… je ne dis que ça :-)

    mardi, 28 juillet, 2009  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Ben j'y comprend pas grand chose, au roumain, en fait...

    Et sur le site de SurfAnna, ça ne serait pas plutôt le 28/7 ? Avec l'orgue Cavaillé-Coll de Saint Jean de Montmartre ?

    Mystère...

    mardi, 28 juillet, 2009  
    Blogger startine a dit...

    Woui Woui Woui, je m'a trompée :-))

    mercredi, 29 juillet, 2009  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil