L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • mercredi, novembre 28, 2007

    RUE DE ROME

    Ou la rue des musiciens…
    Il y a peu, je devais me rendre de mon cher XVIIème jusqu’à la FNAC Saint Lazare, et comme, grève ou pas grève, j’avoue que c’est un parcours que j’aime de toute façon faire à pied, j’en ai profité cette fois-ci pour ramener quelques petits instantanés.

    La promenade commence au croisement de la très commerçante rue de Lévis et de l’avenue de Villiers, où se situe ce très bel immeuble Haussmanien, "le dôme" :

    Pour se poursuivre ensuite par la discrète rue du Rocher, peut-être ainsi nommée en raison du dénivelé assez important qui la relie à la gare Saint Lazare, et où l’on remarque encore quelques maisons assez anciennes, ainsi que le très mignon théâtre Tristan Bernard (écrivain contemporain de Jules Renard, mort dans un immeuble au numéro 44 de cette même rue, où il écrivit le très fameux Poil de Carotte) :

    Si l’on veut rallier la rue de Rome, on a ensuite le choix entre la rue d’Édimbourg et la rue de Madrid, cette dernière uniquement accessible via un petit escalier, une vraie rareté dans cet arrondissement :

    Rue de Madrid, un temple de la musique classique, le CNR de Paris, qui fut autrefois encore plus prestigieux, puisque c’était jusqu’en 1987 l’emplacement du CNSMDP (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris), aujourd’hui porte de la Villette :

    Guère étonnant, dès lors, que la rue de Rome abrite toujours plus de la moitié des luthiers de la capitale :

    Sans parler de l’une des boutiques de partitions les plus célèbres (entre autres parce qu’il s’agit surtout d’une énorme contrepèterie, lol !) :

    Fin de parcours, après une petite échappée vers la rue de Vienne et la place de l’Europe, en direction de la très fameuse gare Saint Lazare, qui fut la toute première gare parisienne, et d’où partit le 26 août 1837 le train inaugural Paris - Le Pecq (le bâtiment actuel date en revanche de 1889, sur des plans de Lisch) :

    Deux curiosités à signaler aux abords de cette gare : le célèbre restaurant Mollard, réputé pour ses huîtres (ça, c’est comme le musée du vin situé rue des eaux, ça ne s’invente pas !) :

    Ainsi que l’une des deux sculptures d’Arman qui ornent depuis peu la cour de Rome :

    Même si l’on est peu sensible à l’art moderne, il faut bien admettre qu’ici, ces deux monuments remplissent parfaitement leur rôle, avec même en prime une touche d’humour décalé que je trouve pour ma part assez rafraîchissante…
    N.B : Certaines des informations les plus pointues de cet article proviennent de l’excellent ouvrage en deux tomes de Jacques Hillairet, Dictionnaire Historique des Rues de Paris (Éditions de Minuit), à conseiller pour son érudition et son abondante iconographie !

    Libellés : ,

    0 commentaires:

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil