L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • vendredi, juin 18, 2010

    RUE SPONTINI

    Autrement dit : Gaspare Spontini (1774-1851)...
    Un compositeur Italien ayant longtemps vécu en France du temps de Napoléon Ier, notamment auteur de plusieurs opéras-comiques, mais pratiquement plus jamais joué de nos jours (même si sa statue figure encore parmi celles de l'Opéra Garnier)... Alors, peut-être histoire de compenser cet oubli, sa rue située dans le XVIème entre l'avenue Foch et l'avenue Henri Martin apparaît, avec l'avenue Mozart, comme l'une des plus grandes rues portant le nom d'un musicien (un bon km), ce qui est extrêmement rare à Paris !

    Le tout premier immeuble, au croisement avec l'avenue Foch, est du reste lui aussi assez impressionnant :

    Surtout avec son vaste premier étage, de quatre ou cinq mètres de plafond :

    L'ensemble coïncidant, un bref moment, avec la rue des Belles Feuilles & son fameux Hôtel Saint James, hélas à deux pas de cet immense bâtiment contemporain :

    Bâtiment dont la longue face Ouest ne favorise pas énormément le tout début de la rue, il faut bien l'admettre :

    Heureusement que le trottoir d'en face, typiquement Haussmann, apparaît nettement plus agréable, avec entre autres cette minuscule Ambassade au très joli drapeau (hum, hum, de quel pays s'agit-il ? Je donnerai la réponse à la fin !) :

    Ceci dit, cette rue se révèle dans l'ensemble plutôt agréable, car il y a un très grand nombre d'hôtels particuliers, dès le N°30 :

    Souvent de styles très différents, comme par exemple ces deux-ci que l'on rencontre au coin de la rue du Général Appert :

    Ou encore cette jolie cité de style très campagnard, qui occupe le N°39 :

    Retour au classicisme dès le N°45 :

    Avec cette très étonnante façade au coin de la rue Thiers, recouverte de géométriques petites sculptures en bois (ce que l'on appelle en fait du treillage, comme mon ami Gilles vient tout juste de me le souffler !) :

    Une demi-heure plus tard, arrivée finale au plein sud de cette rue Spontini, agrémentée d'un minuscule square Lamartine :

    Mais en même temps d'une flatteuse statue de notre célèbre poète national, Alphonse de Lamartine (1790-1869, adoncques presque aux mêmes dates que Spontini) :

    C'est à ce moment-là que la rue change (très brièvement) de nom, pour devenir la minuscule rue Mignard, avec au coin un hommage à un autre poète, Eugène Manuel (1823-1901), probablement tout aussi oublié de nos jours que le pauvre Spontini :

    Ceci dit, la promenade est loin d'être terminée : il me reste en effet (pour parvenir à l'un de mes lieux de travail) à parcourir cette rue Mignard, puis la très courte rue de Siam, et enfin la rue Nicolo, elle-aussi dédiée à un compositeur classique totalement oublié... La suite à venir d'ici quelques jours !

    P.S : Réponse à la question au sujet de l'Ambassade au nord de la rue : il s'agit bien évidemment de la இலங்கை சனநாயக சோஷலிசக் குடியரசு, comme beaucoup d'entre vous l'auront sûrement deviné...
    Pouf, pouf ! Excusez-moi... je voulais juste dire : celle du Sri Lanka (une île située au Sud-Est de l'Inde, autrefois nommée Ceylan) !

    Libellés : , , , ,

    2 commentaires:

    Anonymous Elisa a dit...

    Salut Vincent
    Bon début de l´été chez toi!
    Quelle chance... Paris!
    Bisous mon ami
    Elisa, en Argentine

    lundi, 21 juin, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Certes, Paris doit être une grande chance, de mon côté (vu que c'est paraît-il la ville la plus visitée dans le monde)...
    N'empêche que l'Argentine a l'air bien tentante elle aussi, surtout pour un grand "fan" de montagne comme moi !

    lundi, 21 juin, 2010  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil