L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • mardi, juillet 22, 2008

    RUE ALPHONSE DE NEUVILLE

    Une minuscule rue du XVIIème...
    Mais qui illustre bien à quel point ce quartier fut, en son temps, celui des artistes, des musiciens, et surtout des peintres, qui appréciaient alors grandement l'aspect campagnard de ce que l'on appelait "la plaine Monceau", à une époque où le maigre prix du terrain permettait encore de se faire bâtir à relativement peu de frais un beau petit hôtel particulier, l'une des spécialités du quartier !
    La preuve : après avoir dépassé (venant de chez moi, rue Jouffroy d'Abbans) l'étonnante église Saint François de Sales située rue Ampère, l'une des rares à avoir été conçue par Eugène Ewald pour s'intégrer parfaitement aux façades haussmanniennes de la rue :

    L'on parvient rapidement au début de ladite rue Alphonse de Neuville (1836-1885, peintre lui-même, élève de Delacroix), où les architectes semblent s'être livrés à un véritable festival :

    Pour finir par rapidement rejoindre le boulevard Péreire, à l'angle duquel se trouve également, au N° 93, cette petite "folie" :

    Voilà. C'est tout, mais avouez que c'est bien joli, quand même... Retour par la même rue, sur l'autre trottoir, avec de nouveaux angles :

    Notamment sur cet hôtel que j'adore (à l'imitation du style byzantin ?) :

    Pour finir enfin par rejoindre, au croisement avec l'avenue de Wagram, le célèbrissime hôtel Mercedes dans le plus pur style Art Déco, édifié par Thomas en 1937 :

    Si vous êtes de passage dans le quartier, ne manquez pas d'y faire un petit détour !

    Libellés : , ,

    4 commentaires:

    Anonymous Anonyme a dit...

    Aaaah mais j'ai déjà dû me perdre dans ce quartier, je me souviens très bien d'avoir vu cet hôtel ! (de l'intérêt d'avoir un sens de l'orientation déplorable)

    T.

    dimanche, 05 octobre, 2008  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Effectivement... C'est souvent par hasard que l'on fait les plus belles découvertes, je confirme !

    lundi, 06 octobre, 2008  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Commentaire en forme de Question :

    Marie Scheikévitch *, à son arrivée à Paris alors âgée de 9 ans, donc vers 1895, frequentat une école dans cette rue , Quelqu'un aurait'il trouver une trace de ce bâtiment, photo ancienne , emplacement ? merci.

    *-souvenir d'un temps disparu, plon 1935, page 20.

    samedi, 19 mars, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Désolé ! Là, pour une fois, je ne peux pas du tout t'aider, dommage...

    samedi, 19 mars, 2011  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil