L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • samedi, mai 31, 2008

    RUE RAYNOUARD

    Dans la soirée...
    Désormais, l'un de mes parcours favoris pour aller de chez moi (Malesherbes) à mon lieu de travail (vers la Maison de la Radio), via l'itinéraire le plus élégant : rue Jouffroy d'Abbans, avenue de Wagram, rue Lauriston, avenue Raymond Poincaré, rue Benjamin Franklin et rue Raynouard, que pour la toute première fois aujourd'hui, j'ai réussi à faire en un peu moins de 45 minutes - à pied, bien sûr !
    Alors cette fois-ci, pour le parcours retour, je vais vous la faire "légère", après le long Post suivant sur la rue Lauriston... Tout d'abord, quelques très jolies plaques dans le bas de la rue :

    Puis, plus haut, au numéro 51, cet immeuble d'Auguste Perret que je n'aime pas du tout (même baigné par une belle lumière vespérale comme celle-ci) :

    Mais qui apparemment jouit d'une grande réputation parmi les architectes :

    Personnellement, je ne suis pas du tout convaincu... Je pense même que si une machine à remonter le temps devait avoir la moindre utilité, ça serait avant tout de pouvoir permettre d'aller buter les deux personnes qui ont inventé le béton et le plastique (XD !) :

    Même si l'entrée s'orne de petits angelots plutôt sympathiques, qui détonnent néanmoins quelque peu avec le style plutôt glacial de l'ensemble (qui en outre aurait besoin d'un sacré ravalement !!!) :

    Voilà... Comme le disaient les Shaddocks : "C'est tout pour aujourd'hui !" (n'oublions pas que la rue Raynouard est très courte).

    Ah non, j'allais oublier la réponse au petit "quizz" du Post précédent : quel écrivain a longtemps habité cette maison située au numéro 47 de cette même rue ?

    Et oui, au moins une personne a trouvé (même si elle ne l'a pas mis dans les commentaires) : il s'agissait bien sûr de la maison d'Honoré de Balzac (1799-1850), pas trop mal située, on va dire, n'est-ce pas ?

    Honte sur moi (je le confesse) : je passe devant au moins deux fois par semaine, et je n'ai toujours pas visité cet endroit qui, paraît-il, vaut vraiment le détour !

    Que voulez-vous, les journées ne font hélas toujours que 24 heures... Alors 2 h de bonne randonnée, 4 ou 5 h d'édition de Blog (en tout cas aujourd'hui), 3 ou 4 h d'accompagnement d'élèves pour les examens, sans compter qu'il faut bien aussi manger, travailler son piano, et dormir (j'adore dormir !), et voilà, on arrive très vite au bout, finalement !

    Alors bon : ce n'est pas tout à fait une promesse, mais j'essaierai tout de même de visiter ce musée après le 10 juin (calme plat à prévoir, niveau boulot), et surtout de VOUS le faire visiter !!!

    Petit P.S (qui me réjouit !) : Je ne sais pas à qui je le dois, mais ce Blog qui n'était habituellement visité QUE par des parisiens, à une très modeste fréquence d'une vingtaine de visiteurs journaliers, vient ce soir subitement d'exploser complètement avec 103 visiteurs, en plus plutôt bien équitablement répartis dans le monde entier (dixit XITI !) :

    Je n'y comprends rien... C'est dingue, mais bon. C'est cool !!!

    Le "rêve" absolu : actuellement, avec les 150-200 personnes qui visitent mes 4 Blogs et cliquent éventuellement sur les pubs, ceci doit me rapporter, en gros (grâce à Google Adsense), la somme mirifique de 15 ou 20 Euros par mois... Mais supposons qu'un jour, ceci atteigne les 15000, ou même les 20000 personnes, et pouf : je peux m'arrêter de bosser du jour au lendemain, ou du moins (encore mieux !), choisir de ne bosser que quand ça me passionne !

    IF ONLY (priez pour moi) !!!

    Libellés : , , ,

    5 commentaires:

    Anonymous Anonyme a dit...

    Il va falloir investir dans un objectif à décentrement, c'est mieux, pour les photos d'archi !
    Valérie

    mardi, 03 juin, 2008  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Bon. Il faut toujours écouter ma soeur, quand elle a quelque chose à dire (sauf que pour moi, c'était un peu du "chinois")... Je me suis donc renseigné auprès de Monsieur Google, où j'ai trouvé de très bonnes explications (illustrées) ICI, ce qui ne m'empêche néanmoins pas d'avoir ma propre opinion suir le sujet. Car effectivement, si les objectifs à décentrement peuvent certainement se révéler très utiles pour les éditeurs de cartes postales qui veulent absolument présenter un monument ou une cathédrale parfaitement rectilignes, pour ma part, les lignes de fuites (qui sont celles de l'oeil humain) ne me gênent absolument pas, et constituent même souvent, au contraire, une grande partie de la beauté d'une photographie...
    Adoncques : non, je n'investirai pas dans un objectif à décentrement (objet qui, de plus, à l'air de coûter une véritable fortune, lol) !
    Par contre, il est vrai que dans certain cas, ça ne me déplairait pas de disposer de l'un des dix exemplaires du fameux ZEISS à ouverture 0,7, conçu pour la NASA et utilisé ensuite par Kubrick pour Barry Lindon... Mais bon. Là, il faudrait que je vende mon appartement (et encore... pas sûr que ça suffise, XD) !!!

    mardi, 03 juin, 2008  
    Anonymous Lunapei a dit...

    AAAAAAAAH avenue du colonnel bonnet j'ai une tres bonne amie qui y habite alors je situe bien les lieux =D

    C'est sympas niveau architecture mais un peu mort comme coin !

    lundi, 09 juin, 2008  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    C'est clair ! Même si plus haut, vers Passy, il y a des coins assez commerçants et animés, je confirme : la rue Raynouard est particulièrement "morte de chez morte" !!!

    lundi, 09 juin, 2008  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Bonjour,
    je passais par là quand je suis tombée sur votre blog. Je vous avoue que je le trouve très amusant dans le genre, et qu'il donne envie d'aller gambader dans les rues de Paris.
    Seulement, je tiens à signaler, mon avis sur Perret. Son batiment a certe mal vieilli, seulement, heureusement que ce monsieur était là pour révolutionner l'architecture. On ne peut rester à de la pure ornementation (par exemple l'art nouveau, que j'apprècie tout autant). Maintenant, nous utilisons un matériaux pratique, peu couteux, rapide, qui permet d'aller encore plus loin dans la création (sans oublier son ami l'acier, indisociable); je pense aux tours. (La tour montparnasse serait elle possible en pierre de taille?)

    En vous remerciant de votre blog instructif et amusant!

    lundi, 15 août, 2011  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil