L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • samedi, janvier 08, 2011

    GRANDS BOULEVARDS

    Et oui, pour une fois !
    Comme vous le savez très bien, s'il vous arrive de temps en temps de consulter l'index en tête de ce Blog, je ne fréquente qu'extrêmement rarement le Xème et le XIème arrondissement de Paris... Adoncques, ayant passé jeudi plus d'une bonne heure à pied depuis l'Opéra jusqu'à la rue Oberkampf, j'espère que je vais commencer à gentiment me rattraper, lol !
    Bon... Je me suis vaguement contraint à ne prendre aucune photo boulevard des Capucines (où j'ai pourtant découvert avec un grand étonnement la maison du célèbre compositeur Jacques Offenbach) et boulevard des Italiens, juste histoire de patienter jusqu'au début de ce que l'on nomme toujours "les grands boulevards" au pluriel, alors qu'en réalité il n'y en a qu'un seul menant directement jusqu'à la place de la République tout en changeant de nom plusieurs fois, à commencer par celui-ci, nommé boulevard Montmartre :

    J'admets, certes, que cette photo ne soit absolument pas géniale... Néanmoins nettement mieux que celle-ci, qui de même qu'aux USA ou au Japon, révèle la tendance déplorable des commerçants de ces boulevards pour des annonces très colorées, d'un mauvais goût absolu, n'est-ce pas ?

    Enfin bon... Histoire de compenser, il y a aussi de très beaux endroits dans ce coin, à commencer par le fameux passage Jouffroy :

    Magnifique, non ?

    Petite anecdote "au passage" : la rue Jouffroy d'Abbans (XVIIème) où j'habite depuis 1990 s'appelait autrefois tout simplement rue Jouffroy, et a été ainsi rebaptisée par la poste autour de l'an 2000 pour mettre fin aux erreurs de courrier, qui étaient apparemment très fréquentes entre ces deux endroits, lol !
    Bref... Quelques pas de plus, et me voici déjà face au très célèbre musée de cire (visiblement en cours de réfection, dirait-on) :

    Arf, enfin une photo que j'aime beaucoup (oui, je sais, il m'arrive d'être très égoïste, de temps en temps, sorry...) :

    Juste avant que ces fameux "grands boulevards" changent pour la première fois de nom (mais pas la dernière !), histoire de tomber au N°1, boulevard Poissonnière sur l'un des plus célèbres cinémas de tout Paris :

    Mais oui, le très fameux REX, dont toute la façade est d'ores et déjà en mode numérique, meilleure preuve en l'espace de quelques secondes :

    Allez, l'on se rebaptise encore une fois... Ce coup-ci, boulevard de Bonne Nouvelle, où se trouve ce très étrange immeuble circulaire (la fameuse Poste, en l'occurence) :

    Juste avant de changer encore une fois de nom pour devenir boulevard Saint-Denis, avec cette porte du même nom de l'époque de Louis XIV, que l'on n'aperçoit tout d'abord que de profil :

    Mais qui se révèle particulièrement sublime (et oui, LUDOVICO MAGNO, mine de rien !), malgré la météo assez peu flatteuse de ce jeudi :

    Sans compter qu'à peine une petite centaine de mètres plus loin, rendu cette fois-ci boulevard Saint-Martin, l'on découvre de nouveau une porte de ce style bâtie à la même époque (bien que très légèrement moins impressionnante) :

    En revanche (histoire de compenser), il y a dans ce coin du boulevard Saint-Martin énormément de théâtres, notamment le très célèbre Théâtre de la Renaissance :
    Mais aussi le trés réputé Théâtre portant le nom de la porte, où j'ai eu finalement la chance de pouvoir prendre cette photo au dernier moment (vu que cette pièce très connue, La Cage aux Folles, s'est définitivement arrêtée le samedi 8 janvier !)

    D'une façon assez étonnante, ce "dernier" grand boulevard se révèle à l'inverse des autres pourvu de beaucoup de passages uniquement réservés aux piétons, et j'ai trouvé ceci très agréable :

    Contrairement à ce qui arrive hélas trop souvent (et dont j'ai déjà parlé très récemment à propos de la rue du Général Foy) : le fait qu'au milieu de plein d'immeubles totalement harmonisés, un architecte totalement débile débarque un jour juste histoire de construire une horreur absolue, ce que bien sûr il n'ose même pas signer (contrairement aux architectes fort doués du XIXème siècle) !

    Enfin bon, peu importe... Suite aux deux fameuses portes de Louis XIV, on dirait qu'il semblerait de bon goût de renoncer définitivement à la royauté absolue, et de passer à (soi-disant) autre chose, la République :

    Comme le disait déjà depuis fort longtemps mon grand-père du Doubs, tout ceci, c'est finalement "bonnet blanc et blanc bonnet", en résumé... Raison pour laquelle je n'ai jamais voté qu'une seule fois durant toute ma vie, et je ne suis pas près de recommencer, lol !
    Et voilà... Ma promenade de plus d'une heure est-elle terminée ?
    Bien sûr que non ! Vu que je devais me rendre ensuite jusque presque en haut de la rue Oberkampf, histoire de découvrir l'appartement de mon ami Mathieu Lamboley (magnifique Site, n'hésitez pas !), pianiste lui aussi, né en prime le même jour et à la même heure que moi, et avec qui nous allons très bientôt faire un concert le 4 février (annonce à voir ici)... Une rue commençant étrangement avec des tagueurs en pleine forme, malgré la très légère pluie tout juste en train de débuter :

    Et en finissant pour ma part avec sa maison :

    Enfin bon, disons (pour l'instant, avant qu'il ne devienne richissime, lol !) son appartement, celui du second étage, où l'on peut voir sa lumière allumée :

    Bref ! Jolie promenade, très bon ami, et donc répétition évidemment ultra-cool...
    Vous savez ce qui est le plus étonnant, sur ce coup ?
    Et bien c'est qu'une fois la nuit tombée, je me suis résolu pour une fois à rentrer (direct) en métro, ce qui m'arrive grosso modo une fois tous les vingt ans, comme chacun le sait... Meilleur preuve que je ne mens pas :

    Bon, rien à faire, je déteste toujours (notamment le côté souterrain, sans parler de l'insupportable odeur, pour une fois non due aux grands fumeurs tels que moi !)... N'empêche qu'à la place de ma bonne heure et demie pour me rendre à pied rue Oberkampf, ceci ne m'a même pas pris vingt minutes pour rentrer chez moi, incroyable, non ?

    Ceci dit, si nous avions déjà été au printemps, je serais très volontiers rentré à pied... Tellement je préfère ça, tant qu'il fait jour !

    Libellés : , , , , , , , , ,

    10 commentaires:

    Anonymous sheily a dit...

    Ah! C'est avec plaisir que je vois que tu sors de tes quartiers préférés! J'espère qu'un jour tu admettras (comme j'ai pu le faire sur le tard), que la beauté ne se concentre pas dans l'ouest parisien. Tout Paris recèle de pépites pour qui sait les chercher... Les beaux quartiers en contiennent les plus, mais pas que... Et crois-moi, je suis une enfant de l’ouest qui est tombée amoureuse du centre et des quartiers populaires quand elle y a mis les pieds et a pris le temps de les explorer!

    dimanche, 09 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Et bien, comme tu ne le sais pas, j'ai dû sortir entre 2000 et 2004 avec une actrice qui habitait rue des Solitaires dans le XIXème (vers le métro Jourdain)... Et vu qu'elle aimait elle aussi beaucoup marcher de son côté, nous avons fait à l'époque un paquet de promenades dans ce quartier où, comme tu le dis, il y a effectivement beaucoup de belles choses à voir !
    Sauf qu'hélas, à l'époque, je n'avais ni ordinateur, ni même appareil photo numérique, comme de nos jours...

    dimanche, 09 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Ceci dit, je veux bien me promener dans tout Paris sans problème... Mais s'il faut habiter quelque part, je garde définitivement mon choix sur les quartiers Ouest, ou alors en plein centre, vers le Marais ou l'Île de la Cité (hélas certainement désormais inabordables, lol) !

    dimanche, 09 janvier, 2011  
    Anonymous Anonyme a dit...

    salut
    super soiree en ta compagnie et clle d okuda
    au pied leve en plus c eatait genial
    cette ballade est une de nos preferes avec Helene c est un enchainement de 7 ou 8 passages qui commencent rur vivienne et le plus beau est certainement le passage Choiseul avec un celebre caviste (concurrent ) et surtout un show room de J P gautier le grand couturier...
    a bientot
    gilles

    dimanche, 09 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Effectivement, ce n'était pas trop ma direction prévue, de sorte que je n'ai vu qu'un seul de ces passages... Mais ce sera du coup la bonne occasion de tenter une prochaine balade dans ton optique, à savoir l'enchaînement des 7 ou 8 passages dont tu parles !

    lundi, 10 janvier, 2011  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Il manque quand même le cinéma Max Linder dans ta promenade… c'est sûr, la façade n'est pas très belle, mais c'est un excellent cinéma à deux pas du musée Grévin.
    Au palmarès des endroits où j'aimerais habiter (si j'avais les moyens d'habiter Paris, ce qui n'est pas le cas) :
    • Le square de l'Opéra Louis-Jouvet.
    • Le quartier entre la cinémathèque et Bercy-Village.
    Mais comme dit Sheily, il y a plein de pépites cachées dans Paris…
    Valérie

    lundi, 10 janvier, 2011  
    Anonymous Elisa a dit...

    Un article comme celui ci, c´est un vrai plaisir Vincent.
    Un grand merci.
    Et merci encore pour le remarque sur mon article du jour. J´ai fait la correction, avec une mention vers ton blog.
    Quelle chance d´avoir un ami musicien, et en plus... parisien!
    Bisous
    Elisa

    lundi, 10 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Valérie@ : Le cinéma Max Linder, je n'ai pas dû le voir parce que j'étais sur le trottoir de gauche... Mais son architecture n'est sûrement pas aussi étonnante que celle du fameux REX !
    En revanche, je ne connais pas du tout ce square de l'Opéra Louis Jouvet... Et comme ce n'est guère loin de chez moi, il va absolument falloir que j'aille y faire un tour !
    Elisa@ : Tant mieux que cette balade t'aie beaucoup plu... Et merci d'avoir corrigé ton article, je ne pouvais pas m'empêcher de mentionner l'erreur, lol !

    lundi, 10 janvier, 2011  
    Anonymous Surfanna a dit...

    Hello Vincent ! te voilà hors des sentiers battus du XVII, et ça fait plaisir de se balader avec toi sous la pluie. Dommage pour la lumière, du coup, les photos sont un peu tristounes. Très chouette, l'est Parisien que je n'ai découvert que cette dernière année...
    Vais voir si je peux venir au concert des Verseau le 4 février ! :)
    Bises bises

    vendredi, 21 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Surfanna@ : Moi aussi, je connais plutôt mal l'Est parisien... Pourtant, j'ai été quasiment quatre ans avec une fille qui habitait Belleville, sauf qu'à l'époque je n'avais ni Blog, ni même appareil photo !
    Ne te déplace pas pour rien le 4 février... Commme déjà dis ici, nous avons hélas quasiment préféré annuler ce concert, plutôt que de le voir annoncé par de lamentables affiches !

    samedi, 22 janvier, 2011  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil