L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • lundi, décembre 20, 2010

    INNERHALB DER ORGEL !!!

    À l'intérieur des grandes orgues !
    Entre autres celles de l'église de Saint-Louis en l'Île, dont j'ai déjà beaucoup parlé ici, avec une assez peu flatteuse vue de l'extérieur, certes, mais suite à une sublime très courte balade sur les deux îles de Paris :
    Ceci dit, magnifique une fois rentré dedans, notamment avec cette très belle "royale" fresque du dôme que très bêtement, j'avais oublié de photographier la dernière fois :
    Il y avait dimanche 19 décembre un très joli concert, dû bien sûr (comme d'habitude) au très fameux titulaire de ces grandes orgues, Vincent Rigot, mais aussi avec un certain nombre de morceaux A Cappella, très bien interprétés par l'ensemble vocal Laeta Voce et leur chef de chœur, Asta Timukaite-Lemiesle :
    Bref ! Je vais passer très rapidement sur une ultime vue de ces grandes orgues vaguement prise au flash (hélas oui, nous sommes en hiver !), beaucoup moins belle que les précédentes, sûr et certain :
    Juste histoire de vous montrer un très énorme paquet de photos rarissimes, dans un lieu qu'extrêmement peu de gens auront hélas l'occasion de pouvoir visiter ne serait-ce qu'une seule fois dans toute leur vie, autrement dit l'intérieur pur et dur des grandes orgues !
    Il faut savoir que ces orgues absolument sublimes sont dues au très célèbre facteur Bernard Aubertin, et qu'à part l'alimentation électrique des souffleries (de nos jours !), absolument rien ne se révèle ni MIDI ni numérique, de sorte que toutes les tractions sont encore faites de façon mécanique et manuelle, à commencer par celle des jeux :
    Autrement dit, tout ce qui figure à gauche et à droite du clavier, et permet de fixer son "instrumentation" comme on le souhaite :
    Pour poursuivre avec la propre transmission du clavier "note par note" et "fil après fil", ce qui est totalement hallucinant, n'est-ce pas ?
    D'autant que de ce fait, ce clavier (comme celui de pratiquement tous les orgues baroques) est extrêmement agréable à toucher, en résumé très pur, très sensuel, et de plus en plus lourd suivant le nombre de jeux connectés, ce dont un "fan" absolu des Bösendorfer tel que moi ne peut que raffoler :
    Alors voilà... Découvrez désormais grâce à Vincent Rigot l'intérieur totalement magique, et en même temps très perturbant de cet instrument (car il n'y a pas 220 bêtes cordes comme sur un piano, ou juste quatre sur un alto à la con, mais près de 3000 tuyaux, sinon plus, sans même parler des 6000 de la sublime église Saint-Eustache) :
    Contrairement aux règlements habituels, j'ai donc pu cette fois-ci rentrer en plein cœur du "crâne de l'orgue", en parcourant (sans aucun vertige, heureusement !) plus de trois escabeaux d'environ trois mètres chacuns et un certain nombre de trappes, juste avant de découvrir tous les tuyaux intérieurs :
    Incroyable, tout ceci, n'est-ce pas ?
    Histoire que je ne me trompe pas, à commencer par les très beaux bourdons de 8' (mais oui, très étrangement, la taille des tuyaux se mesure toujours en anglais, alors que ces gens-là ne furent jamais très célèbres en tant que facteurs d'orgue, autrement dit : huit pieds égalent environ 2,40m de hauteur) :
    Les doubles bourdons de 16' (soit cinq mètres) :
    Voire même, admirés du tout dernier escabeau de près de dix mètres, les énormissimes tuyaux de 32' du seul et unique jeu de cette taille, la Dulciane :
    Après quoi, l'on passe au métal - à savoir l'un des plus chers du monde, l'étain, si vous comparez juste ceci avec le prix d'une centaine d'Euros du plus minuscule vase de ce même métal vendu par tous les fleuristes, lol !
    Juste histoire d'équilibrer, vous pourrez constater qu'en contrepartie aux immenses tuyaux de la Dulciane de 32', il y aussi certains tuyaux très aigus ne mesurant que quelques centimètres (1', en résumé) :
    Vu les tailles respectives de tous ces tuyaux alignés en perspective, je dirais a priori qu'il s'agit du Cornet, un jeu toujours extrêmement séduisant du fait qu'en appuyant sur une seule touche, l'on fait résonner en même temps cinq tuyaux basés sur les harmoniques naturelles (autrement dit 8', 4', 2 2/3', 2' & 1 3/5') :
    Tout cela se trouve extrêmement bien expliqué sur ce fameux Site consacré aux tuyaux, justement... Ceci dit, plus j'escalade à l'intérieur de cette gigantesque bestiole, et plus cela m'hallucine (évidemment !) :
    Il y en a partout, dans tous les sens, sans même parler des connexions du dessous (qui comme déjà dit, ne sont absolument pas numériques, mais se destinent juste à amener l'air sous pression, indispensable) :
    L'on se croirait presque à l'intérieur d'un véritable "navion", n'est-ce pas ?
    Allez, ultime photo des minuscules tout petits jeux de 1' (trop mignons, n'est-ce pas ?) :
    Suite à quoi il va falloir que je me tape une bonne "désescalade" d'environ dix mètres, mais bon, peu importe, tellement je fus content de cette expérience inédite et miraculeuse :
    Néanmoins, très cool de se retrouver de nouveau vers le pupitre de l'orgue, avec cette très belle vue vers le haut :
    Et cette autre sur le côté, où l'on aperçoit de nouveau quelques tuyaux de bourdon 16', très probablement dans l'un des bois les plus chers du monde, le merisier (si ce n'est pas du cerisier, réputé encore meilleur sur les orgues, mais bien sûr de plus en plus cher, lol !) :
    Soyons juste : une fois cette énorme visite terminée, il est tout de même logique de rendre hommage aux deux interprètes de ce séduisant concert de Noël, Aska Timukaite-Lemiesle & Vincent Rigot :
    C'était véritablement très agréable, et les trois personnes que j'ai amenées ont toutes vraiment trouvé ce concert génial...
    Alors bon, tout va magnifiquement très bien dans la vie, n'est ce pas ???
    Joyeux Noël, et très bonne année à tout le monde !
    P.S du mercredi 22 décembre : Cet après-midi, je me suis une fois de plus rendu à Saint-Louis en l'Île (malgré une météo totalement pourrie, meilleure preuve en voyant mes cheveux "trempés", lol !), et là, il faut bien dire que le Père Noël était très largement en avance pour moi, vu que j'ai pu jouer de ces grandes orgues durant une bonne heure et demie, où bien sûr j'ai pris un pied absolu :
    Le plus incroyable étant que le fameux titulaire Vincent Rigot est resté une dizaine de minutes avec moi pour m'expliquer quelques détails concernant les jeux et l'accouplement des claviers, après quoi il a pris ces quelques photos, puis m'a tout simplement dit : "Bon, là, j'ai un autre rendez-vous, alors faut que j'y aille... Amuse-toi bien jusqu'au début de la messe vers 18h, moi, je me barre" !
    Hallucinant, n'est-ce pas ? En tout cas, je fus ravi qu'un tel organiste me fasse autant confiance !!!
    Pour les grandes curieuses (oui, hélas, il y a toujours très peu de "curieux" sur Internet !), voici quelques-uns des morceaux que j'ai joué cet après-midi avec le plus grand plaisir, soit dans l'ordre alphabétique, Johannes Brahms, François Couperin, Louis Claude Daquin, et l'énorme Louis Marchand... Régalez-vous !



    Libellés : , , , , , , , , , ,

    34 commentaires:

    Anonymous Anonyme a dit...

    Je confirme, c'était très chouette (le concert et la visite), mais je ne suis pas montée aussi haut que Vincent à l'intérieur de l'orgue, c'était trop vertigineux !! Je me suis arrêtée au premier étage.
    Valérie

    lundi, 20 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Curieux, tout ça... Vu que signe d'air tout comme moi, ceci devrait te plaire, en théorie, non ?
    Car en réalité, cette toute petite montée à l'intérieur de l'orgue n'était rien du tout comparée à la fameuse de cet été en Slovénie, qui a tout de même failli me coûter la vie, disons à deux chances sur trois...
    Là, du coup, j'ai trouvé tout ceci bien plus simple, et beaucoup plus cool, lol !

    lundi, 20 décembre, 2010  
    Anonymous Anonyme a dit...

    tu as du sacrément te faire plaisir.onle sait,surphoto ça ne rend jamais vraiment la realitée des choses mais quand meme,la ca impressionne.bravo et a plus.

    lundi, 20 décembre, 2010  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Magnifique ! On dirait Alice au pays de....Rien à dire au reportage, tout est exact ! Il ne reste plus qu'à le jouer, après l'avoir disséqué. Merci de ta venue,
    Vincent

    mardi, 21 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Deux "anonymes", mais un seul qui signe (l'organiste, en plus, XD) !
    Merci pour les compliments, il est vrai que ce reportage était plutôt du genre assez rare, évidemment (beaucoup d'informations sur toutes les sortes de tuyaux sont du reste à lire sur cet autre Site très bien conçu...
    Vivement que j'arrive un tout petit peu à pouvoir jouer ces grandes orgues moi-même (j'ai hâte, lol) !

    mardi, 21 décembre, 2010  
    Blogger Tilia a dit...

    Super reportage dans le ventre de la bête ! Une bête de race, soit dit en passant.
    En plus des supers photos, j'ai appris quelque chose qui m'avait échappé jusqu'ici (pourtant j'ai un parent très proche qui, à bientôt 80 berges, tire toujours les manettes et joue des mains et des pieds !) à savoir qu'un orgue a des "tuyaux" en bois. J'ai mis des guillemets à tuyaux, parce que des tuyaux carrés, pour moi c'est pas évident ;-)

    Noyeux Joël Vincent !

    mardi, 21 décembre, 2010  
    Blogger Tilia a dit...

    Je viens d'aller voir le site que tu as mis en lien, c'est très bien expliqué, j'ai tout compris. Merci du tuyau !

    mardi, 21 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci du "comment"...
    Oui, c'est vrai que c'est une "bête de race", Saint-Louis en l'ïle...
    Content que tu aies bien apprécié cet autre Site très descriptif concernant toutes les sortes de tuyaux !
    C'est sûr que sur tous les orgues, environ la bonne moitié des tuyaux sont toujours ceux de bourdon, de flûte, d'octavin, de cor de nuit, etc... tous en bois, tous carrés, mais très rarement visibles de face, là où figurent toujours en revanche (comme leur nom l'indique) les fameux "tuyaux de montre" en étain, lol !
    Enfin, bon, très content que ceci t'ait plu... D'autant que ceci me plaît encore plus de mon côté, vu que j'y retourne demain, non pas pour écouter, mais enfin pour jouer, trop cool (merci d'avance à Vincent Rigot), XD !!!

    mardi, 21 décembre, 2010  
    Anonymous sheily a dit...

    Merci pour le privilège!

    mercredi, 22 décembre, 2010  
    Anonymous Surfanna a dit...

    Wow, je ne savais même pas qu'on peut se promener DANS un orgue !!! merci pour ce partage inédit et... je te souhaite une excellente séance musicale SUR l'orgue ! ;)

    mercredi, 22 décembre, 2010  
    Anonymous Elisa a dit...

    J´ai du vertige mon ami!
    Ton article est tout simplement formidable.
    Je comprends, il vient d´un grand musicien:)
    Bisous de Noël Vincent

    mercredi, 22 décembre, 2010  
    Blogger startine a dit...

    Merci Vincent pour cette plongée ou plutôt cette ascension dans un monde insoupçonné !!

    Je n'aurais imaginé un tel foisonnement de tuyaux, mon la néophyte. Impressionnant.

    Bravo à notre Vinvin Reporter ;-)

    mercredi, 22 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Sheily@ : Mais de rien! Ce n'est pas vraiment un privilège, en fait...
    Surfanna@ : Effectivement, c'est très rare de pouvoir se promener (enfin, disons plutôt "escalader") dans un orgue... Raison pour laquelle j'ai prévenu tout le monde, peut-être même en abusant un peu, dsl !
    Allez, plus qu'une petite demi-heure à la maison, et je repars une fois de plus à Saint-Louis en l'Île, cette fois-ci non pas en métro... Mais à pied, lol !!!

    mercredi, 22 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Elisa@ : Argh, du vertige comme "my sister" ? Pourtant, c'était bien moins haut que le Fitz Roy, lol !
    En tout cas, merci des remerciements... Même si l'on n'a pas spécialement besoin d'être musicien pour visiter cette immense grotte !
    Startine@ : Hein, comme tu dis, c'était vraiment insoupçonné (même de mon côté) ! Allez, plus que quelques minutes, et je me mets de nouveau en route...

    mercredi, 22 décembre, 2010  
    Blogger Tilia a dit...

    En parlant de vertige, as-tu déjà vu cette vidéo ?

    Autant te dire que c'est le genre de truc que j'ai du mal à regarder, alors en réalité... :D

    Bon récital !

    mercredi, 22 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Je viens de voir ta vidéo... Mais bon, c'est grosso modo exactement la même chose que ce que j'ai vécu en Slovénie cet été, alors ceci ne m'impressionne guère (dsl) !
    Sinon, le "récital" fut extrêmement agréable (malgré la météo catastrophique de cet après-midi)... Je suis du reste moi aussi en train de rajouter des vidéos sur cet article, lol !

    mercredi, 22 décembre, 2010  
    Anonymous qmjd a dit...

    Quel cadeau de Noël !!!!!! Merveilleux article, bourré de tuyaux et d'échappées belles(le lien sur la découverte de l'orgue est précieux, et j'ai suivi à m'y perdre les détours vers d'autres billets), une escalade (ou une descente) qui donne le vertige et les oreilles qui bourdonnent d'harmoniques !!!

    Merci vraiment. Voilà ce que j'appelle un cadeau.

    jeudi, 23 décembre, 2010  
    Anonymous Unter a dit...

    C’est beau. Mais j’aurai jamais assez de place dans mon apparte, je le crains.

    jeudi, 23 décembre, 2010  
    Anonymous Zoun a dit...

    J'aime beaucoup les deux premières photos! Très chouette tout ça, impressionnant! J'ai hâte de t'écouter jouer en vrai de vrai!

    jeudi, 23 décembre, 2010  
    Blogger Al Capitaine a dit...

    Tout juste passionnant ! Vraiment cet article est juste excellent ! Bravo encore une fois Vincent et Joyeux Noël !

    jeudi, 23 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    qmjd@ : Merci de ton très gentil "comment"...
    Du coup, moi aussi, j'appelle ceci un cadeau, lol !
    Unter@ : Sûr que c'est beau, n'est-ce pas ? Et encore, tu ne l'as pas entendu "pour de vrai"... Hélas, moi non plus, je n'aurai ni assez de place dans mon appartement, ni assez de moyens pour m'offrir un tel engin de plus de deux millions d'Euros (d'autant que j'ai bêtement loupé très récemment le fameux premiers gros lot du LOTO autour de 120 millions d'Euros, que seul un unique Anglais - pays assez peu doué pour les orgues - a gagné, lol) !
    Zoun@ : Comme déjà dit, si tu veux m'écouter "en vrai de vrai", essaye jusq'au dernier moment de décaler d'une journée en avance ton billet de train de février... Ce qui serait très cool, et pour toi et pour moi !

    jeudi, 23 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Al Capitaine@ : Tant mieux que ceci te plaise, ce qui semblerait dire que tout comme moi, tu aimes autant les grandes orgues que le (grand) cinéma... Joyeux Noël à toi aussi, et du reste du même coup à tous les gens suffisament doués pour laisser des "comments" sur les Blogs, ce qui n'est hélas pas encore si répandu, lol !

    jeudi, 23 décembre, 2010  
    Anonymous Elisa a dit...

    Très joyeux Noël mon cher ami Vincent.
    Tchin Tchin (virtuel)
    Bisous
    Elisa

    vendredi, 24 décembre, 2010  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Merci Vincent pour cette extraordinaire visite; et en prime un joli cadeau puisque je découvre ton article aujourd'hui!
    Joyeux Noël à toi, avec je te le souhaite, tout plein de belles musiques d'Orgue!
    Gwenaëlle

    vendredi, 24 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Elisa@ : Très joyeux Noël à toi aussi, Mademoiselle d'Argentine !
    "Kanpei", comme l'on dit en Japonais (l'une de mes langues favorites) !!!

    samedi, 25 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Gwenaëlle@ : Merci de ton premier "comment" ici ! Tu vois, ce n'est pas si difficile que cela, finalement...
    Très joyeux Noël à toi aussi, et très belles orgues également, vu que tu adores cet instrument tout autant que moi !

    samedi, 25 décembre, 2010  
    Anonymous Anonyme a dit...

    il me semble que tu fais un tabac avec cet article et c est vrai qu il est en tout point attractif tout a ete dit j aurais mis un comment assez proche de startine
    super bravo pour notre initiation
    gilles

    dimanche, 26 décembre, 2010  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Ouaaahh! Pfiou !
    Merci ;-
    Cha

    dimanche, 26 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Gilles@ : Et oui, comme le disait fort justement Startine, l'on croit très souvent (myself y compris, autrefois) que les orgues se limitent à leurs tuyaux de façade... Alors qu'en réalité, ils sont presque toujours aussi profonds qu'ils sont larges, et que donc le nombre des tuyaux visibles est quasiment multiplé au carré, XD !
    Cha@ : Ouf, enfin réveillée ?
    Incroyable, tout ça, lol !

    dimanche, 26 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Hormis ceci, petit détail très sympathique : l'on vient tout juste de friser la trentaine de "comments" en moins d'une semaine, ce qui est rarissime... En tout cas, super cool, merci à tout le monde !!!

    dimanche, 26 décembre, 2010  
    Anonymous Elisa a dit...

    Un grand bisou Vincent!
    Passe un bel début de l´année 2011, un joyeux reveillon et on se recontre l´année prochaine, c´est à dire... demain:)

    vendredi, 31 décembre, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Bonne année à toi aussi, Elisa... Et tant mieux si tu passes à Paris l'année prochaine, lol !

    samedi, 01 janvier, 2011  
    Anonymous os de poisson a dit...

    Quel succès cher Vincent! Mérité il faut dire, pour cet orgue et cet article magnifiquement illustré. Merci de nous faire partager votre passion, on se laisse captiver par cet instrument ... Je vous souhaite une Très Bonne Année artistique!

    lundi, 03 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci de tous ces compliments... Très bonne année à vous aussi !

    lundi, 03 janvier, 2011  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil