L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • vendredi, mars 04, 2011

    AVENUE THÉOPHILE GAUTIER

    Un très fameux poète, cette fois-ci !
    Par miracle, il se trouve que mercredi dernier (le 2 mars 2011), suite à ma plutôt vaste randonnée de près d'une heure et demie en plein été afin de découvrir la magnifique rue Eugène Manuel dont je viens tout juste de parler (mais au nom d'un poète désormais totalement inconnu de nos jours), pas mal de mes élèves se sont en réalité révélés absentes entre 16h & 17h, de sorte que j'ai pu consacrer en prime une assez vaste demi-heure à aller de la rue Jean de la Fontaine jusqu'à la très connue église d'Auteuil, et donc en parcourant entièrement d'Est en Ouest cette fameuse avenue, à commencer par ses très jolis N°1 & N°3 :

    Sympathiques, n'est-ce pas ? En tout cas, bien plus que cet immeuble très récent du N°11, même si sa porte d'entrée se révèle plutôt assez originale :

    Quoi qu'il en soit, je préfère toujours ce genre d'immeubles, inutile de le repréciser (N°18) :

    Y compris ce style de "vieilles" boulangeries que j'aime beaucoup (du XIXème siècle, je pense), mais qui sont hélas de plus en plus rares :

    Dommage, vu que j'adore ce style de panneaux :

    Arrivé environ au milieu de cette avenue, l'on bifurque très brièvement avec la minuscule rue François Gérard, au coin de laquelle se trouve un très moche hôtel particulier (mais que j'aimerais tout de même bien habiter, comme tout le monde disposant de trois ou quatre millions d'Euros en réserve, ce qui n'est hélas malheureusement pas mon cas, lol !) :

    Sinon, bien évident que je préférerais énormément celui-ci, du N°41 :

    Et pour une fois, une photo dont je vais me vanter, vu que j'en suis très fier d'une part, et que d'autre part elle est complètement due au hasard le plus absolu (de même que cette trop géante de Notre-Dame que j'ai faite autrefois) :

    Pourquoi suis-je aussi "fan" de cette photo ? Et bien, tout simplement parce qu'elle semble d'emblée montrer (conformément à mes habitudes de triple signe d'air) que le "navion" est cent fois plus génial que la voiture, et permet au moins de peut-être rencontrer Dieu, de temps en temps...
    Hormis ceci, que faire, juste avant de rentrer dans cette fameuse église ?

    Et bien, déjà un tout petit peu la parcourir vue de l'extérieur :

    Tout en se rapprochant de la porte d'entrée :

    Avec cette très belle sculpture de la Vierge et du Christ, qui m'a immensément plu :

    Ainsi que deux autres chapelles à découvrir en même temps sur la même place (attention, hein, nous sommes dans un arrondissement très catholique, dirait-on, non ?), à commencer au Nord par cette très étonnante chapelle Sainte Bernadette :

    Probablement du XXème siècle, vu son style très étrange :

    Pour poursuivre ensuite face Sud avec l'autre fameuse chapelle Sainte Périne, en plein centre de l'hôpital Chardon Lagache (apparement presque aussi joli que l'hôpital Lariboisière, où je me suis très bêtement vautré deux ou trois semaines, il y a quelques années) :

    Dernière vue de l'église, depuis l'hôpital en question :

    Juste avant que je rentre dedans, et là (tout comme moi), vous allez être très déçus...

    Je ne sais pas si c'est l'habitude du XVIème (ou la "radinerie" coutumière de ces fameux "riches"), n'empêche que tout comme la fameuse église Saint Honoré d'Eylau, cette église s'avère extrêment décevante à l'intérieur, sans le moindre tableau ou la moindre sculpture intéressante (contrairement à la sublimissime Église Saint Roch) :

    L'orgue, par contre, dû au très célèbre facteur Cavaillé-Coll, se révèle en toute apparence absolument géant, sauf que malheureusement, personne n'en jouait à cette heure-ci (même pas moi, grand hélas !!!) :

    Juste petite (et honnête) précision : même si j'adore mon Nikon Coolpix 5700, il se révèle bien sûr incapable de prendre une photo d'un orgue de 20m de large, et en plus situé à plus de 20m de hauteur... Adoncques, grand merci (une fois de plus) à Google pour cette unique photo disponible, précisément...
    Suite à quoi, après avoir visité (très rapidement) cette église très décevante, je m'en suis tout de même tapé tout le tour :

    Avec bien sûr "notre" très fameux proverbe :

    Fluctuat Nec Mergitur, comme chacun le sait, je suppose... Autrement dit, "L'on flotte, mais l'on ne coule jamais"...
    Plus ce nom d'une rue minuscule, pour une fois "dédiée" correctement et très gentiment, dans notre pays normalement irrespectueux des vrais musiciens :

    Et pour finir, cette affiche qui m'a tout à la fois consterné et fait rire...
    Consterné, pourquoi ?
    Et bien, tout simplement, parce qu'empêcher les gamins de s'amuser et de se régaler, juste par ce genre de graphisme ("Défense de jouer à la balle contre ce mur"), je trouve ceci lamentable (peut-être digne du XVIème, dans le passé ?)...

    Mais bon... Vu mon âge à la con (52 ans, snif !), il se trouve qu'étant très jeune autrefois, je voyais très souvent ce genre de messages très agressifs, qui ont été en pure logique supprimés dans quasiment tout Paris !

    Sauf ici, très curieusement...

    Libellés : , , , , , , , ,

    14 commentaires:

    Anonymous sheily a dit...

    Merci, encore une fois, pour cette charmante promenade (et tes commentaires)!

    samedi, 05 mars, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Sheily@ : Mais de rien, de rien, chère Mademoiselle... D'autant plus que tu es (comme toujours) l'une des plus rapides et des plus fidèles pour laisser des "comments", alors encore bravo !

    samedi, 05 mars, 2011  
    Anonymous Elisa a dit...

    Cou cou Vincent,
    Je viens de parcourir la rue Eugène Manuel, et d´admirer les facades et les balcons: superbes.
    Mais celle-ci est fantastique. Quelle belle promenade, tout à fait parisienne! Ce sont toujours les couleurs de l´hiver.
    Merci mon ami. Je te souhaite une belle semaine
    Elisa

    lundi, 07 mars, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Elisa@ : Merci beaucoup pour ton "comment" extrêmement régulier (ce qui est hélas loin d'être le cas de tout le monde), et tant mieux que la maison t'ait beaucoup plu...
    Certes, ce sont toujours les couleurs de l'hiver (que j'aime beaucoup, peut-être parce que je suis né en janvier), mais quasiment déjà le climat et les températures du printemps (autour de 12-14°C) !

    lundi, 07 mars, 2011  
    Anonymous Anonyme a dit...

    je viens enfin de decouvrir ta ballade bien sympa comme toujours cette visite a chardon lagache t etait predestine toi le musicien puisque que l hopital s appelle ste perine Rossini chardon lagache non tournes moi pas le do Rossini ( ouarf ouarf) quant au docteur pierre Chardon fut baptise le" medecin des
    pauvres d Auteuil ne souris pas....il y en avait a l epoque
    a bientot
    gilles

    dimanche, 13 mars, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Gilles@ : Merci de citer Rossini, dont j'ai oublié de parler... C'est vrai qu'il a passé la seconde moitié de sa vie dans un hôtel particulier guère loin de Passy (où j'ai d'ailleurs donné un petit concert il y a fort longtemps, lol) !

    lundi, 14 mars, 2011  
    Anonymous Elisa a dit...

    Cou cou mon ami,
    Je viens te souhaiter une belle semaine.
    J´espère que Paris annonce le printemps en fin.
    De toute façon, hiver, printemps, tu es à Paris. À quoi regretter les saisons?
    Bisous

    mercredi, 16 mars, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Elisa@ : Merci beaucoup pour ton second "comment" (incredible, lol) !
    Comme tu le dis très exactement, cette semaine s'avère géniale, en l'occurence...
    Déjà, ce soir, je viens d'accompagner trois élèves en concert (deux violonistes, plus un trompettiste) qui ont super bien joué, et en prime, j'étais de nouveau en pantacourt et T-Shirt, vu qu'il faisait quasiment 18°C à Paris !
    Demain soir, l'autre "Vincent" (le titulaire de l'orgue de Saint-Louis en l'Île) passe chez moi vers 18h, afin de déchiffrer pas mal de pièces à quatre mains au piano...
    Quant à vendredi, une journaliste professionnelle vient à la maison m'interviewer et me filmer au sujet des fameuses Buffalos, exactement comme Miss Dora l'avait déjà fait l'année dernière...
    Bref, c'est une super semaine, vraiment très agréable, lol !

    mercredi, 16 mars, 2011  
    Anonymous Elisa a dit...

    Salut Vincent,
    Passe un bel dimanche de printemps.
    Moi, je suis aux plages de Punta del Este.
    C´est déjà l´automne, mais la chaleur et le soleil restent bel et bien
    Bisous

    dimanche, 20 mars, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Elisa@ : Thanks pour ton troisième "comment" (j'hallucine, là, mais c'est trop cool, comparé à certaines, et surtout à certains, en l'occurence)... Chez nous, c'est désormais quasiment l'été (presque 18°C à Paris), adoncques, mon Blog va d'ici peu beaucoup plus revivre qu'en hiver, en tout cas jusqu'au mois de juillet, garanti (après quoi, je me barre dans les Alpes, comme d'habitude, n'est-ce pas ?), XD !

    dimanche, 20 mars, 2011  
    Blogger @lexandra.S a dit...

    Bonsoir, je suis en train de découvrir ce blog génial, et oui, comme on dit, mieux vaut tard que jamais ..... Merci beaucoup pour cet article sur l'avenue T.Gauthier, GRAND bond en arrière pour moi puisque c''est la rue de mon enfance et adolescence. Je m'en vais donc de ce pas continuer de te lire. Ici, la nuit tombe et l'été pointe le bout de son nez .... Merci de l'île de la Réunion.

    mercredi, 26 septembre, 2012  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci beaucoup, @lexandra ! C'était sympa, comme rue, non ?
    Certes, bien moins agréable que La Réunion, que je connais (mais oui) !

    mercredi, 26 septembre, 2012  
    Anonymous bouillon a dit...

    Je viens de lire votre article sur l'Eglise d 'Auteuil et en particulier votre commentaire sur l'inscription sur le mur:" Défense de jouer à la balle contre ce mur".
    Ne soyez pas consterné.
    Je vais vous faire une révélation.
    Ma soeur et moi habitions au 6 rue Corot et lorsque nous avions 10 et 12 ans environ nous jouions à la balle contre le mur en rentrant de l'école et aussi le dimanche matin.Le curé s'est plaint auprès de mes parents car cela résonnait très fort dans l'église et c'était très gênant pendant les messes.
    Comme nous avons continué,le curé a décidé d'écrire cette phrase sur le mur;le plus étonnant est qu'elle n'ait pas été effacée.
    Voilà?Toute ma jeunesse...J'ai 70 ans.

    samedi, 17 janvier, 2015  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Et bien ?
    C'est très bien que vous lisiez comme ceci à 70 ans... J'aimerais beaucoup que de bien plus jeunes le fassent !

    dimanche, 18 janvier, 2015  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil