L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • jeudi, janvier 20, 2011

    RUE DE PRONY

    Un magnifique dimanche, ce seize janvier !
    Du coup, levé pour une fois très tôt (mais oui, avant midi, lol !), j'ai décidé de ne pas commencer ma journée assis au piano, mais tout simplement en m'offrant une jolie promenade dans le coin, en commençant tout d'abord par la très peu fréquentée rue Ampère, jusqu'à atteindre la fameuse place Pereire, avec son ancienne gare (désormais convertie au RER C) :

    Juste en face de l'un de ces très connus restaurants, certes guère à mon goût (vu que je ne raffole pas de la viande), mais faisant tout de même allusion à l'une de mes marques préférées de sneakers, Buffalo :

    Bref, le temps était sublime ! Pas un seul nuage, et en prime une température frôlant les 14°C, de sorte que j'étais encore une fois en pantacourt et en T-Shirt :

    Que dire d'autre au sujet de la place Pereire ? Et bien tout d'abord, une petite voiture de "danseuse" (je suppose), d'une couleur digne des nouvelles affiches de nos Conservatoires, désormais d'un mauvais goût absolu, comme chacun sait :

    Juste histoire de compenser, le fameux restaurant Dessirier (vu que j'adore le poisson & les crustacés), dû à Michel Rostang :

    Un peu plus loin, un hommage à deux des plus grands créateurs de ce quartier :

    Ainsi qu'un autre, concernant le Corps Expéditionnaire Français d'Italie, dirigé par le Maréchal Juin, et depuis 1973 le nouveau nom de cette place (que néanmoins la plupart des gens nomment toujours place Pereire) :

    Une très jolie pharmacie, datant probablement encore du XIXème siècle :

    Et voilà, une fois fait le tour, me voici enfin tout au début du titre de cet article, la rue de Prony, menant de cette place Péreire jusqu'au fameux parc Monceau, vaguement visible tout au fond si vous cliquez sur la photo :

    Je commence par le N°101, où se situaient de nouveau trois statues de satyres (très fréquentes dans le XVIIème, tout comme celles dont j'ai très récemment parlé rue du Général Foy) :

    Certes, il n'y a pas que des immeubles Haussmann dans cette rue, comme par exemple celui-ci du N°94, forcément très lumineux ce dimanche :

    Mais ceci reste tout de même la grande majorité, comme l'indique au passage l'une de ces fameuses plaques :

    Ceci dit, il y a presque toujours dans le XVIIème (comme d'ailleurs dans le XVIème) une ou deux exceptions dans ce style de rue, dues généralement à des architectes des années 1960, tellement "fiers" d'eux-mêmes qu'ils omettent habituellement de signer leurs immondes bâtiments (lol !) :

    La Poste est, elle aussi, d'un style plus moderne que les immeubles Haussmann, mais néanmoins avec son propre charme (si vous êtes d'accord avec moi) :

    Arrivé presque à la moitié de la rue, je croise bien sûr mon habituelle avenue de Wagram, avec ce jour-ci une vue sublime sur le fameux Arc de Triomphe, et pour une fois quasiment aucune voiture (j'adore, souvenez-vous !) :

    Plus un très bel hôtel particulier au N°67, que bien sûr je m'offrirais d'emblée si je gagnais aussi bien ma vie que la consternante Mylène Farmer en utilisant aussi peu d'accords (ce qui n'est hélas pas le cas !) :

    Avec exactement en face, au N°60, cet étonnant immeuble Haussmann revêtu de trois nouveaux étages contemporains (rarissime) :

    Juste après, la toute petite et très harmonieuse rue Meissonier, menant directement à la place du Général Catroux :

    Et pour finir, le dernier immeuble lamentable des années 1960 au N°44 :

    Tout ceci juste avant de se rendre à la plus magnifique section de la rue de Prony, celle menant du N°41 jusqu'au parc Monceau, à commencer par cette somptueuse maison privée au coin de la rue Fortuny :

    Celle du très fameux auteur dramatique Edmond Rostand (1868-1918) :

    Vue d'ensemble sur cette sublime section, où ne figurent pratiquement que de vastes hôtels particuliers, meilleure preuve :

    Dont celui-ci, ayant appartenu à l'oublié Jacques Rouché (1862-1957), le richissime directeur de l'Opéra de Paris, suffisament doué pour avoir toute sa vie envoyé chier Erik Satie (1866-1925), dont par contre tout le monde se souvient de nos jours (bien qu'il soit mort dans la misère la plus absolue) :

    Hôtel encore plus sublime juste en face :

    Ainsi que l'un des derniers juste avant d'arriver au parc :

    Un lieu d'ambassade dont vous allez bien sûr tout de suite identifier le pays, je suppose :

    Et voilà ! Certes, ma promenade de presque deux heures n'est pas du tout terminée (vu que j'ai dû prendre quelque chose comme une centaine de photos, soit environ soixante, une fois triées)... Mais bon, pour l'instant, j'interromps cet article ici, quitte à en faire bientôt un second sur le fameux parc Monceau, où le printemps commence curieusement déjà presque à se montrer :

    Juste histoire d'être précis, j'avais déjà publié pas mal de textes & de photos concernant ces deux endroits fort proches de chez moi, à commencer par quatre articles sur la rue Ampère :
    À très bientôt pour un cinquième article, donc, concernant bien sûr le même sujet, lol !

    Libellés : , , , , , , , , , , , ,

    13 commentaires:

    Anonymous sheily a dit...

    Toujours aussi enflammé dans tes commentaires ;-)! Merci pour cette promenade!

    dimanche, 23 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Ah bon, je suis "enflammé" dans mes commentaires ? Certes, peut-être, mais pas grave... Vu que tu dis "merci", c'est que cela fait plaisir, et c'est l'essentiel, lol !

    dimanche, 23 janvier, 2011  
    Anonymous Elisa a dit...

    Tes promenades par Paris me font in grand plaisir Vincent. J´adore. Et je garde les tuyaux pour la prochaine fois :)
    Je t´en prie de dire "merci" à ton ami Gilles pour ses coms´
    Vous êtes très gentils vous deux :)
    Passe une belle semaine Vincent
    Amitiés
    Elisa

    dimanche, 23 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Oh que oui, je vais passer une excellente semaine (vu que je suis né le 25 janvier, et que je vais grandement fêter mon anniversaire samedi 29, avec plus d'une vingtaine d'invités) !
    Je vais transmettre tes remerciements à Gilles le plus rapidement possible, ne t'inquiète pas...
    En tout cas, merci à toi et à Sheily, pratiquement toujours les deux personnes les plus rapides à laisser des "comments" sur ce Blog, lol !

    dimanche, 23 janvier, 2011  
    Anonymous Anonyme a dit...

    merci à vincent et à elisa pour vos supers blogs toujours aussi fouillés

    lundi, 24 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Gilles@ : Mais de rien à toi... Monsieur le titulaire du plus sympathique magasin NICOLAS de tout Paris, lol !
    Certes, peut-être que nos deux Blogs sont très "fouillés" (le sien encore plus que le mien, à vrai dire, tout juste si elle ne fait pas un article tous les deux jours)... Mais je crois qu'en fait, nous avons beaucoup plus de "temps libre", ceci expliquant cela !

    lundi, 24 janvier, 2011  
    Blogger Tilia a dit...

    Super reportage, comme d'hab' :-)

    Moi aussi je kiffe le n°67 !
    mais bien déçue de n'avoir pas le temps de chercher le nom de l'architecte du bureau de poste au coin de l'avenue de Wagram. Juste trouvé l'info comme quoi il a été transformé pour faire des bureaux dans les étages O_O

    (j'avais oublié ton p'tit beurre, mais je viens de me rattraper... enfin, j'espère !)

    mercredi, 26 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci du compliment !
    Certes, j'aime beaucoup le N°67 (ceci m'irait déjà très bien), mais je crois que je préférerais encore plus celui de Jacques Rouché...

    mercredi, 26 janvier, 2011  
    Blogger startine a dit...

    Hé bien je trouve enfin le temps de venir parcourir ton post (et oui je bosse comme une folle, je n'ai pas des horaires de pianiste, môa ;-)


    Dis-moi, tu es venu chasser en plein sur mes terres, là ! Je connais la rue de Prony comme ma poche (j'habite une rue qui se jette dedans), et bien sûr tous les immeubles, un par un.

    Parfois aussi -de loin- leurs habitants (ils ne sont pas très causants, les gens du 10- 7 ;-)

    L'hôtel de Jacques Rouché était habité jusqu'à récemment par une famille d'expatriés américains (sans doute logés là par leur généreuse multinationale);

    La Poste a été rénovée de fond en comble pendant 2 ans. Ils n'ont gardé que les murs extérieurs. C'est un bureau pilote où la Direction teste tous les nouveaux concepts de "la Poste de demain". Et je fais partie des cobayes, étant donné que c'est MA poste.

    Le N° 44 a lui aussi été rénové, il est certes moche, mais avant c'était encore pire, carrément une horreur.

    Précise pour Elisa en Argentine que l'immeuble moderne que l'architecte n'a pas osé signer abrite le siège de TV5 Monde, ma télé préférée lorsque je suis à l'étranger (une sélection des meilleurs émissions des Tv publiques francophones : Belgique, France, Canada, Suisse, un régal). Donc faute de goût architecturale à moitié pardonnée.

    Merci pour ce beau parcours, sous un soleil magnifique.

    Startine

    samedi, 29 janvier, 2011  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Wouah, quel "comment" !
    Inutile donc que je rajoute grand chose, je crois que tu as presque tout dit... Hormis ceci : je voudrais tout de même bien habiter l'un de ces quatre l'hôtel particulier de Jacques Rouché, si jamais je gagne un jour les mêmes sommes que ces abruti(e)s !

    samedi, 29 janvier, 2011  
    Anonymous Anonyme a dit...

    Bonjour

    L'hôtel que vous montrez en disant qu'il appartenait à Jacques Rouché n'est pas l'hôtel particulier de Jacques Rouché : c'est celui d'à côté. Il est situé au 30 rue de Prony et forme l'angle avec la rue Henri Rochefort. Il appartient au Groupe Médéric (j'y ai travaillé pendant plus de 20 ans). Il est maintenant le siège de la Fondation Médéric Alzheimer.

    jeudi, 22 mai, 2014  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci de toutes vos informations !

    vendredi, 23 mai, 2014  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    vendredi, 23 mai, 2014  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil