L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • vendredi, avril 02, 2010

    PLACE DU GÉNÉRAL CATROUX

    Et voilà, fin de la promenade !
    Celle du fameux Dimanche des Rameaux (28/03/2010), durant laquelle je me suis baladé près de deux heures en visitant plusieurs églises, notamment Saint François de Sales et Sainte Marie des Batignolles... Cette dernière étant celle après laquelle, juste une fois sorti, je me suis parcouru une bonne partie de la rue Legendre avant d'atteindre la place "titre" de cet article, en passant par ce très étrange endroit (vu que je suis bêtement musicien, comme chacun le sait peut-être ?) :

    Comme je l'avais déjà dit durant le précédent article Vive le Printemps !, il n'y a à Paris que de très minuscules rues consacrées aux musiciens célèbres (contrairement à ce qui se passe en Allemagne ou en Autriche, où toutes les plus grandes rues des villes sont toujours nommées Beethoven Straße, Brahms Straße, Schumann Straße, etc...), à part chez nous l'avenue Mozart ! Du coup, ceci m'a bien "scotché" de m'apercevoir que près de quatre fameux compositeurs avaient été réunis dans un tout petit périmètre de quelques centaines de m2 :

    Entre autres ce plutôt méconnu (et très expérimental) Albert Roussel (1869-1937), assez peu souvent joué, malheureusement :

    Sans même parler de ce pauvre Emmanuel Chabrier (1841-1894), tout juste balancé au fond de cette minuscule ruelle (snif !) :

    Enfin bon... Inutile de se plaindre, la France, c'est comme ça, autrement dit plutôt très nulle en matière de musique classique, surtout comparée aux deux autres pays mentionnés (et achtung, je ne suis pas le premier à le dire, il vous suffira de relire les œuvres littéraires de Berlioz, Debussy ou Satie, entre autres, à ce sujet "très pointues") !
    Du coup, dans la foulée, je voulais par la suite me rendre dans l'église Saint Charles de Monceau, l'une des rares du quartier à avoir été construite de façon à s'intégrer à 100% avec les immeubles de style Haussmann avoisinants, tout comme la fameuse
    Saint François de Sales, rue Ampère (différente de celle dont je viens tout juste de parler il y a quelques jours, rue Brémontier) :

    Malheureusement, pour une raison totalement inconnue, cette église était la seule du quartier complètement fermée en ce fameux Dimanche des Rameaux (incroyable, non ?)... Du coup, il n'y aura que quelques vues de l'extérieur :

    Ceci dit, par le plus grand des hasards, je suis tombé très peu de temps après sur ce très joli Conservatoire municipal du quartier, basé dans un ancien hôtel particulier du XIXème siècle, tout comme l'ENMP où je travaille chaque lundi :

    Très étrangement, je connaissais ce bâtiment depuis des siècles (vu qu'à peine à quelques centaines de mètres de chez moi), mais je n'avais jamais fait cette relation avec le monde de la musique :

    Très bel endroit, où j'aimerais en fait beaucoup travailler, d'autant que vu leur surface assez limitée, la plupart de leurs concerts se déroulent en collaboration avec l'ENMP dans la très géniale Salle Cortot, l'une des plus belles de tout Paris, acoustiquement parlant (sans compter leurs trop géants pianos toujours très bien accordés, Steinway & Bösendorfer, en résumé) !

    Enfin bon... Me voici finalement parvenu à la place du Général Catroux citée en tête de cet article, en voyant tout d'abord de dos la première sculpture :

    Qu'à vrai dire, en raison de sa moustache blanche et du nombre de filles à ses pieds, j'aurais tout d'abord pris pour Gabriel Fauré (1845-1924), un célèbre "dragueur" (dont du reste, je déteste à 712% la musique) :

    Mais non ! Il s'agit en réalité d'Alexandre Dumas (l'un des trois, et je ne saurais absolument pas vous dire lequel, lol !)... Suivi par la fameuse actrice Sarah Bernhardt, juste devant le siège de la BNP, très fameuse copie du célèbre et magnifique château de Blois :

    Parvenu vers l'Ouest, de nouveau une autre statue d'Alexandre Dumas (probablement pas le même, je suppose) :

    Mais je trouve cette statue très belle, très émouvante :

    Notamment grâce à la façon dont, mine de rien, Alexandre a l'air de jeter l'œil sur tout Paris (tel un vrai aigle royal, en résumé, l'oiseau des hautes montagnes que j'aimerais bien devenir, si jamais la "réincarnation" existait pour de bon) :

    Et juste histoire de finir : la quatrième sculpture de cette place, très contemporaine, et qui, bien sûr, ne me plaisait pas du tout, autrefois... Mais le temps passant, j'ai fini par m'y faire, et finalement à l'aimer tout autant que les trois autres, beaucoup plus classiques :

    Pour être tout à fait honnête : le texte situé au bas de cette sculpture m'a beaucoup aidé à l'apprécier et à la comprendre, alors j'espère qu'il en ira de même pour vous, si jamais vous passez dans le coin ?

    Bref : j'adore trop le XVIIème, et je crois que désormais (vu mon âge "à la con"), je ne pourrais plus jamais vivre ailleurs...

    Ou alors : en haute montagne, lol !!!

    Libellés : , , , , ,

    13 commentaires:

    Anonymous Elisa a dit...

    Salut Vincent,
    Quelle promenade! J´adore!
    Amitiés!
    Elisa, Argentine

    mardi, 06 avril, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci, Elisa !
    Mais pour tout dire, même s'il y a beaucoup de photos, c'est une assez petite promenade, très proche de ma maison... Pas comme le fameux jour où j'avais traversé à pied plus de la moitié de Paris, lol !

    mardi, 06 avril, 2010  
    Anonymous Surfanna a dit...

    Je connais bien cette place, vu que je travaillais juste à côté pendant plusieurs mois ! Mais j'avoue que je n'ai jamais pris la peine d'aller lire les plaques sur les statues... ni m'intéresser plus que ça aux bâtiments. J'aimais beaucoup celui du conservatoire, maintenant je sais même de quoi il s'agit !! :)

    mardi, 06 avril, 2010  
    Anonymous Tom a dit...

    Le CMA du XVII est un beau batiment, autant en extérieur qu'en intérieur, très agréable d'y travailler, mais bien trop petit! (Et les auditions sont souvent vers 20h30-20h45!)
    A savoir que l' ancien proprio de l'hotel particulier est le même que celui qui a fait construire le batiment qui a servi à la Banque de France.
    (Il était même suggéré à un moment que le CMA troque l'hotel contre la banque de france, dont les locaux ne servent plus depuis belle lurette)

    mercredi, 07 avril, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Anna@ : Et oui... Dommage que tu ne travailles plus dans le coin, ce qui permettrait de se voir plus souvent (étonnant hasard : en rentrant du Conservatoire ce soir, je viens tout juste de prendre un pot avec notre fameuse Startine, lol) !
    Tom@ : Je sais que ce fameux Conservatoire est trop petit, hélas... Mais par contre, le fait de faire les auditions à ces heures-ci, je trouve ça vraiment génial (j'essaye en vain de persuader le Conservatoire du XVIème de faire la même chose) : autrement dit, un minimum de respect envers les pianistes, ce qui leur permet de se reposer le dos et de dîner au restaurant juste avant le concert !!!

    mercredi, 07 avril, 2010  
    Anonymous Elisa a dit...

    En fait c´est un bonne promenade par des coins élégants dans cette place. J´aime les arbres avec ses branches nues et les statues.
    A demain Vincent
    Elisa, Argentine

    mercredi, 07 avril, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Hoho, deux "comments" sur le même article, alors là, merci bien, Elisa, vraiment...
    Parce que je connais beaucoup de gens (surtout des garçons, en fait) totalement incapables de faire ceci, lol !
    J'ai trouvé très jolies tes vacances à Mendoza, et franchement, j'aimerais bien découvrir ces hautes montagnes, l'un de ces jours...

    mercredi, 07 avril, 2010  
    Anonymous Mandy a dit...

    j´ai beaucoup aimé le mini reportage en phoeo avec les sculptures!Très jolie ballade avec un temps gris mais tout de même estival à ce que je vois!J´espère que Pâques c´est bien passé et que tu as pu profiter des fêtes!

    jeudi, 08 avril, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci pour le compliment !
    Ainsi que pour la fête de Pâques, mais je n'ai pas fait grand chose (à part me taper quelques oeuvres très mystiques au piano, entre autres J.S Bach et César Franck)...

    vendredi, 09 avril, 2010  
    Anonymous Anonyme a dit...

    merci pour toutes ces photos ...
    je sais tout comme toi pourquoi je reste dans cet arrondissment depuis si longtemps
    toutes ces ballades je les fais comme toi mais toi tu les faispartager a tous
    bravo
    gilles

    lundi, 12 avril, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Héhé, on a la même passion, c'est bien connu, lol !

    mardi, 13 avril, 2010  
    Blogger startine a dit...

    Salut Vincent,

    je suis venue "zoner" virtuellement dans toutes les rues du XVIIème que je parcours souvent. Je fais un maximum de trajets à pied afin, comme toi, de profiter le nez en l'air d'une architecture parmi les plus belles et les plus variées de Paris.

    Effectivement, les anneaux en fer sur la place du Général Catroux font un peu "verrue" au milieu des autres statues très expressives.

    Je n'ai rien contre l'art moderne mais payer des fortunes pur un tas de ferraille, cela me donne le sentiment que parfois les municipalités se font arnaquer en beauté sous prétexte de soutenir l'art. L'art du n'importe quoi ??

    Allez, un jour j'irai bomber sur sa tombe ;-) C'est tout ce que je peux faire avec mes petits bras vu la taille de l' "oeuvre" !

    Startine

    jeudi, 28 mars, 2013  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Tu as bien raison, de te promener à pieds... Effectivement, l'on voit beaucoup de choses, que les "heureux" possesseurs de voitures ne remarqueront jamais !

    jeudi, 28 mars, 2013  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil