L'index complet par rues & par arrondissements :

  • Cliquez ICI !!!


  • À lire sur "Le Cinéma de Vincent" :
  • NEW : GRAN TORINO
  • DIRTY HARRY
  • 2001, A SPACE ODYSSEY
  • dimanche, mars 28, 2010

    SAINT FRANÇOIS DE SALES

    Une église de la rue Brémontier (75017)...
    Vue par un temps pas aussi "pourri" que prévu par TF1 en ce Dimanche des Rameaux, finalement...
    Bon, il pleuvotait vaguement, mais pas au point d'en profiter pour rester tranquillement chez soi à jouer du piano :

    Surtout quand Dieu donne "le feu vert" (haha, j'aime beaucoup cette photo inversée !) :

    Certes, pour visiter une église guère loin de la maison, Saint Francois de Sales, d'une architecture très particulière, et du coup probablement du XIXème siècle (même si je n'ai pour l'instant trouvé sur le Net aucune information précise à ce sujet) :

    À noter : le "FS" croisé gravé au-dessus de la porte d'entrée :

    Et donc, me voici enfin dans l'église :

    Une église qui, de même que pratiquement toutes les autres, dispose tout à la fois de très très jolies choses et d'autres moins enthousiasmantes, telles que par exemple les quatorze Stations du Christ, d'un style plutôt décevant (du moins je trouve) :

    Le Christ lui-même, quoique bien plus sobre, est nettement plus impressionnant :

    Sans parler du très bel ange offrant le bénitier :

    Ainsi que de cette très moderne et très pure statue de la Vierge Marie, que j'adore :

    Même si mon goût ancestral (bien connu, lol !) pour le baroque me fait également très apprécier celle-ci :

    Parvenu au fond, par contre, il me faut bien admettre que l'autel est d'une assez grande banalité :

    Alors que les deux chapelles qui l'entourent sont nettement plus flatteuses :

    Particulièrement la seconde, très proche d'un style que l'on voit extrêmement souvent en Italie, certes "chargé", mais très expressif :

    Un petit peu comme ce tableau, en somme :

    Comme dans toutes les églises, il y avait bien sûr un confessional en bois (mais d'une part, il n'y avait quasiment personne, et d'autre part, je ne me sentais pas grand chose à me reprocher ce jour-ci, contrairement à Clint Eastwood dans Gran Torino, lol !) :

    Et comme partout, sur le point de quitter l'église, j'ai finalement aperçu le grand orgue (hélas silencieux), relativement majestueux (à vue de nez, je dirais une trentaine de jeux, et quelque chose comme 2000 tuyaux) :

    Et voilà... Me revoici dehors (je n'allais tout de même pas m'allumer une clope à l'intérieur, m'enfin) :

    Avec l'affiche de tout ce qui attend les catholiques dans les jours à venir :

    Disons plus justement : tout ce que les catholiques attendent (après tout, why not ?)...

    Libellés : , , , , ,

    6 commentaires:

    Anonymous Elisa a dit...

    Cou cou Vincent,
    J´adore les églises. Elles sont bondées de statues, peintures, vitraux... Elles sont presque musées.
    Et je vois que le printemps n´arrive pas encore à Paris. Il faudra se patienter. Ici, c´est l´automne qui n´arrive pas, lol. Les journées sont chaudes et ensoleillées...
    Amitié
    Et bonne semaine de Pâques chez toi
    Elisa, Argentine

    mardi, 30 mars, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Moi aussi, j'adore souvent les églises, même si je ne suis pas spécialement croyant (sauf après avoir joué du J.S Bach ou du César Franck, lol) !
    Par contre, malgré l'impression que donnent peut-être les photos du début, si, si, nous sommes déjà largement au printemps, à Paris (au moins 15 jours que je ne suis plus qu'en T-Shirt & pantacourt)...
    Très bonnes vacances à Mendoza (comme je le sais) !!!

    mardi, 30 mars, 2010  
    Anonymous Zoun a dit...

    C'est quand même une belle ville Paris.

    vendredi, 02 avril, 2010  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    C'est sûr : on ne s'en lasse jamais, lol !
    Sinon, j'aime aussi beaucoup Strasbourg, Milano et Wien, elles aussi absolument magnifiques...

    vendredi, 02 avril, 2010  
    Blogger Samuel Campet a dit...

    Cet instrument est du facteur Abbey, malheureusement mutilé par la Manufacture Languedocienne de Grandes Orgues au lendemain de son classement au titre de Monument Historique (ce qui se faisait couramment à l'époque). Il compte 31 jeux, et au moins 2245 tuyaux (je ne sais pas combien exactement, à cause des jeux de Pédale, qui sont peut-être en extension. S'il ne le sont pas, il doit y en avoir 2317). Vous étiez dans le vrai !

    lundi, 24 décembre, 2012  
    Blogger Vincenttheone a dit...

    Merci pour le facteur Abbey, que je ne crois pas connaitre, hélas... Et sinon, merci de me dire que j'étais à peu près "dans le vrai" !

    lundi, 24 décembre, 2012  

    Enregistrer un commentaire

    Abonnement Publier les commentaires [Atom]

    Liens vers cet article:

    Créer un lien

    << Accueil